Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Accu ASUS N75SF

    Het Amerikaanse Sprint kondigt volgende week zijn eerste wimax-toestel aan, zo meldt de Wall Street Journal. De provider zou de HTC Supersonic presenteren: een Android-smartphone met een 1GHz-processor en een 4,3-scherm.De Supersonic beschikt over een 1GHz-Snapdragon-processor en een amoled-scherm met een diagonaal van 4,3. De smartphone draait op versie 2.1 van het Android-besturingssysteem. Er doken eerder al foto's op die tonen hoe de Android-telefoon er vermoedelijk uitziet; deze doen denken aan de HD2, die eveneens over een 4,3-scherm beschikt. De HD2 is echter uitgerust met Windows Mobile.De HTC Supersonic is een van de weinige toestellen die over 4g-functionaliteit beschikken. Eerder bracht de Taiwanese telefoonfabrikant in Rusland al een wimax-telefoon uit, maar daarbuiten is de Supersonic de eerste telefoon die het wimax-netwerk kan gebruiken. Verder zijn het voornamelijk laptops die 4g gebruiken.

    De Supersonic lijkt voor de Amerikaanse markt bedoeld en provider Sprint gaat het bestaan van het toestel waarschijnlijk volgende week wereldkundig maken, zo meldt de Wall Street Journal. Sprint laat het opzetten van het wimax-netwerk over aan Clearwire, een telecombedrijf waarvan het 56 procent van de aandelen bezit. Andere Amerikaanse providers, zoals Verizon Wireless en AT&T, kiezen voor de lte-techniek. In Nederland kiezen de meeste providers eveneens voor lte. Omdat de Supersonic met dezelfde gsm- en umts-netwerken als Europese providers werkt, is een Nederlandse release niet uitgesloten.Fujitsu, dat eind augustus met zijn eerste 2,5-harddisks met de capaciteitsverhogende perpendiculaire opslagtechniek kwam, heeft de eerste 300GB-schijven op dat formaat aangekondigd. Binnenkort kan dus nog meer overbodige zooi vrolijk op laptops blijven staan.

    Fujitsu 2,5''-drive De nieuwe MHX2300BT-serie komt naast de 300GB-smaak ook in een 250GB uitvoering. De eerdere serie perpendiculaire 2,5-schijven moesten het met 40GB tot 160GB doen. De schijven uit de nieuwe serie draaien met 4200rpm een tandje lager dan hun voorgangers, wat wellicht te maken heeft met het energieverbruik van 1,6w in lees/schrijf-modus en 0,5w als ze niets te doen hebben - Fujitsu wijst erop dat hun nieuwelingen wat dat betreft voldoen aan de Europese RoHS-richtlijn. De schijven, die een gemiddelde latentie van 12ms hebben, zijn naast laptops ook gericht op gebruik in digitale tv's. De MHX2300BT-harddisks zijn vanaf februari beschikbaar; de prijzen ervan zijn nog niet bekendgemaakt.Het plan om het privégebruik van werkmobieltjes te belasten is in de Belgische ministerraad gesneuveld. Het Koninklijk Besluit dat over de kwestie in de maak was, is ingetrokken. Vice-premier Vanhengel noemde het voorstel een 'pestbelasting'.

    Het plan was een van de eerste beslissingen van de regering-Leterme II, die eind vorig jaar aantrad. Privételefoontjes met een bedrijfs-gsm moesten, als de kosten niet op het salaris ingehouden werden, als loon worden gezien, zo redeneerde de regering. Dit bedrag diende daarom belast te worden en daartoe zouden bedrijven zakelijk en privégebruik van gsm's moeten bijhouden. Voor ondernemingen die hier niet aan mee wilden of konden werken, werden de kosten voor privégebruik geraamd op 12,50 euro per gsm per maand. De maatregel zou jaarlijks 54 miljoen euro voor de schatkist opbrengen.Vice-premier Vanhengel was fel tegenstander van de maatregel en noemde het een 'pestbelasting'. Volgens hem was het in strijd met een eerder gemaakte afspraak om de arbeidslasten niet te verzwaren. “Als we niet opletten, volgt een belasting op de laptop, of de gps. Dat doet denken aan de middeleeuwen toen er belastingen waren voor de regenpijpen en de vensterramen aan de straatkant. Die onzin is dus definitief van de baan” aldus de vice-premier.

    Handige hobbyisten die een Wacom Intuos hebben liggen, kunnen met behulp van een speciaal op de markt gebrachte omlijsting en aanvullende hardware het invoergereedschap ombouwen tot een tablet die op een Cintiq lijkt.Op de website TabletMod worden voor de Wacom Intuos2, Intuos3 en Intuos4 en de wat oudere UD 12-12 een aantal speciale bezels aangeboden, die over de tablet kunnen worden geplaatst. Met behulp van een lcd, bijvoorbeeld van een oude laptop, een lcd-controllerkit en verlengkabels voor de ccfl-backlight kan een handige hobbyist een Intuos ombouwen tot een aanzienlijk duurdere Cintiq-tekentablet met een aanraakgevoelig lcd. Dit maakt het doe-het-zelfproject vooral interessant voor wie al een of meer onderdelen heeft liggen.Afhankelijk van het formaat van de kunststofomlijsting moet een bedrag van circa 225 dollar worden neergelegd. Voor het lcd-display is een 15- of 15,4-panel nodig, waarbij de resolutie geen rol speelt. Wel wordt een lcd aangeraden met slechts één pcb voor de controller, omdat anders meer verlengkabels nodig zijn.

    EaS heeft na wat speurwerk op het forum van 3DNow.net het logo van de Athlon 4 'Palomino' gevonden. Net als het vorige bericht over een laptop met een 1GHz Athlon 4 is dit primeurtje afkomstig van de online webwinkel HSN.com. Hieronder heb je een klein gedeelte uit een screenshot van een tv-commercial voor diezelfde Compaq laptop. De grotere versies vind je hier.Intel lijkt klaar te zijn met de ontwikkeling van zijn eerste mobiele wimax-chip. De nieuwe chipset zal zowel wimax als wifi gaan ondersteunen. In Hong Kong gaf Intel op de 3G World Congress and Mobility Marketplace een voorproefje.Intel-WiMax-logoDe nieuwe draadloze techniek werd op een laptop getoond die gebaseerd is op Intels Centrino Duo Mobile-technologie. Naast wimax (ieee 802.16e-2005) beschikte de laptop ook over wifi met een maximumsnelheid van 540Mbps en hsdpa-3G-capaciteiten. Tijdens de presentatie kon er zonder problemen verbinding met het internet gemaakt worden op breedbandsnelheden via het wimax-netwerk.

    De mobiele wimax-chip in combinatie met de multiband wimax/wifi-radio resulteert in een complete chipset, genaamd Intel WiMax Connection 2300. Het voordeel dat hieruit gehaald kan worden is dat een draadloos systeem, geïntegreerd in één chip, cruciale ruimte bespaart in mobiele apparatuur. Vooralsnog lijkt het erop dat alleen het opkomend Intel Centrino Pro-platform - codenaam Santa Rosa - op laptopgebied de beschikking zal gaan krijgen over 3G-verbindingen.Nokia heeft een netbook met de naam Booklet 3G aangekondigd. Naast een Atom-cpu, een hdmi-poort en een 10,1-lcd heeft Nokia de kleine laptop voorzien van hsdpa, wifi en a-gps. De behuizing is gemaakt uit één stuk aluminium.Volgens het Finse bedrijf is de Booklet 3G een logische uitbreiding van zijn productportfolio. Een groeiend aantal mensen heeft behoefte aan de kracht van een pc met de voordelen van mobiliteit. Ons doel is het mensen met elkaar in contact brengen en de Nokia Booklet 3G is een natuurlijke evolutie voor ons, aldus Kai Oistamo, hoofd Devices bij Nokia. Al eerder werd bericht dat Nokia de netbook-markt zou betreden.

    De Ovi-diensten van Nokia zullen geïntegreerd worden in de Booklet 3G. Zo kunnen gebruikers met Ovi Maps en de ingebouwde a-gps-functionaliteit hun locatie bepalen, terwijl met de Ovi Suite andere Nokia-apparaten kunnen worden gesynchroniseerd. Ook kunnen gebruikers muziek downloaden via Ovi Music.Het binnenwerk van de Booklet 3G bevat een Atom Z530 die op 1,6GHz is geklokt en een 120GB harde schijf. Aan de buitenkant bevinden zich een hdmi-poort, een lezer voor sd-kaarten, drie usb-poorten en een audioaansluiting. Aan weerszijden van de behuizing zitten de speakers. Nokia heeft nog niet bekendgemaakt wat de capaciteit van de accu is, maar claimt al wel dat de batterijduur maximaal twaalf uur bedraagt.Nokia heeft veel tijd gestoken in het uiterlijke ontwerp van de Booklet 3G. Zo is de behuizing, net als bij de MacBook Pro uit één stuk aluminium vervaardigd en is het scherm en de omliggende randen achter een glasplaat geplaatst. De Nokia-netbook is 2cm dik en weegt 1,2 kilogram.

    Volgens Nokia draait de Booklet 3G Windows, maar het bedrijf vertelt er niet bij welke versie dit betreft. Gezien de introductie van Windows 7 op 22 oktober is het niet ondenkbaar dat het nieuwe besturingssysteem van Microsoft meegeleverd gaat worden. Eerder werd gedacht dat Nokia werkte aan een laptop op basis van Linux. Nokia heeft zelf ook een Linux-variant ontwikkeld met de naam Maemo.Het is niet bekend of Nokia de Booklet 3G los gaat verkopen, of dat telecomproviders de netbook, al dan niet in combinatie met een Nokia-mobieltje, aan gaan bieden. Nokia zal meer specificaties van de Booklet 3G bekendmaken op de Nokia World-conferentie die op 2 september in Stuttgart begint.Voor mensen die een treinreis niet zonder DVD's overleven, maar een laptop teveel sjouwen vinden, staat op Designtechnica een leuk product beschreven. De DVDL100 van Samsung is een portable DVD-speler, die tevens mp3's kan afspelen en foto's laten zien. Hij slikt zowel DVD's en cd's als geheugenkaartjes, zodat je ook je digicam-foto's op het 10 schermpje kan bekijken. Eigenlijk is het een soort mini-laptop waar alle functionaliteit die niet met multimedia te maken heeft, uitgelaten is. Omdat de prijs echter die van een low-budget laptop overstijgt, is het apparaat al met al de aanschaf (nog) niet waard:http://www.accu-fabriek.com/powertool-accu.html

  • Batterie Asus X53T

    La seconde tablette de Microsoft, Surface Pro, sera mise en vente en France à partir du vendredi 17 mai. Présentée comme une alternative à un véritable PC nomade, elle est équipé de Windows 8 Pro et repose sur une puce x86 - fournie par Intel - et non pas sur un design ARM comme pour la tablette Surface lancée en octobre dernier. Malgré son format tablette, Surface Pro peut presque être considéré comme un PC portable avec ses ports USB 3.0, HDMI, microSDXC et son poids d'un kilogramme. Dotée d'un écran de 10,6 pouces multipoints (supportant une résolution 1920 x 1080 pixels), elle est animée par un processeur Intel Core-i5 cadencé à 1,7 GHz épaulé par 4 Go de RAM. Les interfaces sans fil sont bien sûr de la partie avec le Bluetooth 4.0 et le WiFi 802.11 a/b/g/n. Cette ardoise dispose en outre d'un stylet pour davantage de précision dans l'écriture manuelle ou le dessin numérique, et peut se greffer à deux types de claviers, l'ultra-fin et résistant Touch Cover (119€) et le plus classique Type Cover (129€).

    Présentée au salon taiwainais, la première tablette animée par une puce Intel Broadwell réussit à être plus mince que l'iPad Air. L'avenir des tablettes sur base Intel Broadwell s'annonce fort prometteur comme l'a démontré le fondeur de Santa Clara au dernier salon Computex à Taiwan (du 3 au 4 juin 2014). Le premier prototype montré par Intel s'avère en effet plus mince qu'un iPad Air grâce l'utilisation de la cinquième génération de puces Core gravée en 14 nm. Baptisée Llama Mountain, cette tablette montrée à Taipei n'est pas l'unité factice déjà montrée à la presse et fonctionne normalement avec Windows 8.Avec une épaisseur de 7,2 millimètres, cette ardoise réussit donc à être plus mince qu'un iPad Air (7,5 millimètres). Un exploit atteint grâce à la taille supérieure de l'écran, 12,5 pouces pour le produit Intel contre 10 pour celui d'Apple, ce qui permet de mieux agencer les composants de la tablette. Le poids de la Llama Mountain a également été contenu avec seulement 670 grammes. A titre indicatif, la Surface Pro 3 de Microsoft, qui dispose d'un écran de 12 pouces, pèse 800 grammes.

    Le produit présenté par Intel n'est toutefois pas destiné aux consommateurs. Il s'agit d'un design de référence que les constructeurs de PC pourront récupérer pour produire à la chaine des tablettes du même type. Confronté à une érosion des ventes de PC, le fabricant qui peine à percer sur le marché des tablettes, fonde de grands espoirs sur sa dernière génération de puces Core.Cette tablette repose sur une puce Broadwell Y qui sera en fait commercialisée sous l'appellation Core M, une marque qu'Intel destine à ses processeurs basse consommation haut de gamme. Cette puce gravée en 14 nm est beaucoup plus petite et plus efficace au niveau énergétique que la génération précédente Haswell. Intel ne souhaitait toutefois pas communiquer sur l'autonomie réelle de sa tablette.

    La tablette présentée à Taipei ne possédait que quelques programmes de base, mais ils se chargeaient en un clin d'oeil. Les cartes s'affichaient ainsi sans délai et l'application de messagerie électronique venait instantanément, et il n'y avait pas d'attente pour charger les dernières nouvelles ou informations météo. Sans vraiment mesurer le boot, la tablette semblait démarrer plus rapidement que n'importe quel PC, selon notre confrère Agam Shah d'IDG News Service présent à Taipei.Comme cette tablette a été amenée à rogner son épaisseur, un seul port USB 3.1 est présent pour recharger le périphérique. Il est toutefois également possible de raccorder un dock clavier séparé, qui semblait extrêmement mince mais solide. Grâce à ce clavier détachable, la tablette lancée par Intel se présente aussi comme un PC complet comme la Surface Pro 3 chez Microsoft. Selon notre confrère, l'écran haute définition était de bonne facture avec des images visibles sous tous les angles, même en pleine lumière.

    Si on considère l'ensemble de la proposition d'Intel, ce prototype qu'on peut considérer comme un simple tablette simple ou un PC hybride, préfigure les ordinateurs minces mais puissants qui arriveront dans un très proche avenir. Soumis à une rude concurrence avec ARM, les fabricants de PC vont être amenés à réduire de moitié l'épaisseur des PC hybrides actuels tout en améliorant leurs performances globales. Des fournisseurs comme Dell ont déjà montré au Computex 2014 des PC hybrides avec une épaisseur comprise entre 18 et 20 millimètres mais c'est encore trop important pour rivaliser avec de véritables tablettes. Les fabricants vont devoir prendre des décisions sur le nombre de ports disponibles - tels que le DisplayPort et le HDMI - avant de pouvoir proposer des tablettes aussi minces que la Llama Mountain d'Intel.Plus important encore, ce prototype est également le signe qu'Intel va enfin sortir des puces mobiles reposant sa microarchitecture Broadwell. Si aucune date de livraison n'a été précisée pour ces processeurs, la firme a toutefois déclaré que les produits seront disponibles à temps pour les fêtes de fin d'année.
    Le cabinet d'études IDC prévoit désormais que les ventes mondiales de tablettes et de PC portables hybrides ne progresseront que de 12% en 2014. La concurrence des phablettes, ces smartphones dotés d'un écran de plus de 5,5 pouces, contribue en bonne partie au ralentissement de la croissance du marché.

    Jusqu'à présent, IDC prédisait au marché mondial des tablettes et des PC portables hybrides (à la fois ordinateur nomade et tablette) une croissance annuelle de 51,8% en 2014. Mais les résultats moins bons que prévus des ventes de ces terminaux mobiles au premier trimestre de l'année ont amené le cabinet d'études à revoir ses prévisions. Et autant dire qu'il ne fait pas dans la demi-mesure. Il table désormais sur une progression du marché des tablettes et des hybrides limitée à 12,1% en 2014, soit 39,7% de moins que ce qu'il anticipait jusqu'ici. Si ces nouvelles projections se vérifient, les industriels du secteur ne devraient plus livrer que 245 millions d'unités contre 260,9 millions d'unités attendues jusqu'ici.

    « Deux facteurs contribuent notablement au ralentissement de la croissance du marché. En premier lieu, le fait que les consommateurs gardent leurs terminaux bien plus longtemps que prévu, tout particulièrement lorsqu'il s'agit de modèles haut de gamme. Et même lorsqu'ils les remplacent, ils donnent souvent les anciens à un membre de la famille, explique Tom Mainelli, analyste chez IDC. S'ajoute à cela la concurrence des phablettes [Ndlr : nom données aux smartphones dotés d'un écran de 5,5 pouces et au-delà] qui offrent un confort suffisant pour réaliser des taches effectuées sur une tablette. »Or, au premier trimestre 2013, la part des phablettes dans le marché mondial des smartphones était de 4,3% en volume. A la même période cette année, cette proportion est passée à 10,5%, soit 30,1 millions d'unités. Pour s'adapter à la concurrence de ces smartphones XXL, IDC s'attend à ce que les fabricants de tablettes et de PC hybrides cherchent à rebondir en se focalisant d'avantage sur les produits dotés d'écrans de 8 pouces et plus. A l'heure actuelle, plus de 50% des tablettes vendues proposent une surface d'affichage comprise entre 7 et 8 pouces. A en croire le cabinet d'études, cette tendance devrait profiter à des produits tels que les tablettes Surface Pro 3 de Microsoft et Galaxy Note Pro de Samsung avec leur dalle 12 pouces.

    Pour les fabricants de tablettes et de PC portables 2 en 1, cette manoeuvre défensive présenterait en outre un avantage financier. En effet, les terminaux de 8 pouces et plus sont en moyenne vendus à un prix supérieur de 50% à leur équivalents de moins de 8 pouces. Si les industriels adoptent bien cette stratégie, IDC prévoit que la part des tablettes dotées d'un écran de 8 à 11 pouces passera à 48,9% du marché en 2018 contre 44,1% aujourd'hui. Quant aux produits dotés d'un écran de 11 pouces et plus, ils devraient capter 6,6% des ventes mondiales de tablettes dans quatre ans contre 0,9% en 2014. La tablette Surface 3 de Microsoft viendra avec Windows 8.1 - assorti d'une mise à jour gratuite vers Windows 10 - et sera disponible dans 26 pays à partir du mois de mai. Force est de constater que Microsoft ne renonce pas à percer sur le concurrentiel marché des tablettes. Avec le lancement de la Surface 3 (600€), la firme de Redmond propose une ardoise capable de rivaliser avec un modeste PC en termes de performances. Et si elle arrive avec Windows 8.1, Microsoft annonce déjà qu’une mise à jour gratuite vers Windows 10 sera proposée. La firme ne voulait pas attendre la sortie de son prochain OS pour commercialiser cette tablette qui vient remplacer la Surface 2 équipée d’une puce ARM et animée par Windows RT OS.

  • Batterie ASUS G50VT-X5

    « Nous sommes sur le monde de la santé depuis le début », a déclaré Joshua Newman, responsable de l’activité Healthcare et Life Science chez Salesforce.com. À l'origine, cependant, nous proposions des services pour aider les entreprises spécialisées dans les services, les produits pharmaceutiques ou les dispositifs médicaux, par exemple. Puis, il y a environ huit ans, « quelque chose de radical s’est passé », a expliqué M. Newman. À savoir, les services auxiliaires de fournisseurs tels que les maisons de soins, les infirmiers ou les fournisseurs de produits comme l’oxygène - des organisations qui ont longtemps eu une fonction de vente - ont commencé à utiliser une solution verticale de Salesforce pour traiter les données du patient aussi. Et, il a fallu très souvent adapter notre produit pour répondre à leurs besoins spécifiques et aux différentes réglementations en vigueur (HIPAA aux États-Unis pour Health Insurance Portability and Accountability Act). « Ils ont vraiment les mêmes besoins que les grandes entreprises », a expliqué M. Newman. « Nous avons eu assez de temps et de validations, et nous voyons les mêmes types de cas d'utilisation que dans d'autres industries. »

    Construit sur l'offre Service Cloud de Salesforce, Heath Cloud est la seconde offre spécifique du fournisseur après celle dediee aux services financiers. En général, la firme de San Francisco aide les fournisseurs à moderniser leurs capacités commerciales pour mieux répondre aux attentes de leurs clients et prospects, mieux coordonner les activités avec leurs fournisseurs et offrir un traitement plus personnalisé. « Vous ne pouvez pas faire ces actions avec les technologie existantes [dans la santé]», a déclaré M. Newman. Dans un milieu encore dominé par le papier ou les feuilles de calcul Excel, par exemple, « vous ne pouvez pas envoyer un message texte, vous ne pouvez pas tenir une conversation collaborative, vous ne pouvez pas étendre ces nouveaux services aux soins de santé. »

    Historiquement, l'accent de la technologie dans les soins de santé a été mis sur les trois «R», a-t-il noté. Pour commencer, il était sur la gestion des revenus, puis sur les dossiers médicaux. Ensuite, en second, sur les règlements et les remboursements médicaux, et troisièmement sur la gestion de la relation, a-t-il indiqué.La plateforme de Salesforce, qui n’a pas encore été adaptée aux spécificités françaises, offre une vue complète et intégrée de l'évolution de chaque patient, de son mode de vie et rassemble toutes ses informations de santé, y compris les traitements et les médicaments administrés, et prend en compte les rendez-vous et les résultats de laboratoire. Les données sont agrégées à partir de plusieurs sources, notamment les dossiers médicaux numériques, les dispositifs médicaux (fixes et portables), et elles sont accessibles via plusieurs terminaux.

    Des indicateurs et des tableaux de bord personnalisables aident le personnel soignant à rester concentré sur ce qui est important, et les fournisseurs peuvent rechercher et trier les données à la volée. Une vue chronologique affiche la progression d'un patient, tandis que l’outil Patient Caregiver Map recense tous les spécialistes impliqués dans les soins du dit patient. « Vous pouvez savoir quel membre de l’hôpital a été en contact avec ce patient, et vous pouvez également faire venir des gens de l'extérieur, comme un conjoint ou sa fille, pour participer à un point d’information »a expliqué M. Newman.Le logiciel avertit automatiquement les soignants sur des questions sensibles comme les rendez-vous afin de réduire les retards. Il travaille aussi avec Chatter, l’outil de réseautage social de Salesforce, pour la partie collaborative. Les partenaires de Salesforce qui ont contribué au développement de cette plate-forme comprennent Philips, Accenture, Deloitte et PwC. La disponibilité du logiciel est prévue pour le mois de février 2016 aux Etats-Unis, ensuite dans d'autres pays quand le travail d'intégration aura été effectué. Les prix seront annoncés à ce moment.

    Avec la version 9 de XenMobile, les responsables IT vont pouvoir gérer les machines desktop et les terminaux mobiles sous Windows 8. Citrix Systems propose également une nouvelle méthode pour faciliter la mise à jour de XenApp. La conférence Synergy 2014 qui s'est tenue cette semaine à Los Angeles (du 6 au 8 mai) est l'événement annuel le plus important de Citrix. « Cette année, l'éditeur a surtout mis l'accent sur les efforts accomplis pour permettre aux utilisateurs d'accéder aux données et aux applications depuis n'importe quel appareil, à charge pour le service informatique de gérer et de sécuriser ces échanges », a déclaré Matt Morgan, vice-président marketing et produits chez Citrix. Il a également annoncé des mises à jour, des produits et a montré de nouvelles technologies qui vont dans le sens de cette stratégie. Citrix a notamment annoncé XenMobile 9 et une nouvelle version de sa plate-forme de gestion mobile. Celle-ci offre une meilleure protection des données et la compatibilité avec un plus grand nombre d'applications. Selon Citrix, les applications de la famille Worx sont plus sécurisées et plus faciles à gérer que les applications mobiles courantes. Parmi elles, WorxDesktop, la plus récente, permet aux utilisateurs d'accéder à distance aux fichiers stockés sur leurs ordinateurs de bureau. Dans la même famille, l'application WorxMail, combinant courriel, calendrier et contacts, a été mise à jour et affiche une interface utilisateur revue. « Certaines modifications améliorent également la durée de vie de la batterie sur les appareils qui utilisent les applications Worx, et le support de Windows Phone 8 a été ajouté », a précisé Matt Morgan. La liste des terminaux que les administrateurs IT peuvent gérer avec XenMobile 9 s'est étoffée : elle inclut désormais les machines sous Windows 8.1. « C'est une étape importante », a fait remarquer le vice-président. « En tant qu'industriel, nous étions très concernés par le risque de voir des appareils mobiles, smartphones et tablettes, tomber entre de mauvaises mains ou se perdre, mais nous n'avions pas vraiment accordé beaucoup d'attention aux ordinateurs portables ou aux ordinateurs de bureau. Cette mise à jour prend désormais ces machines en compte », a-t-il déclaré. XenMobile 9 sera disponible au téléchargement en juin.

    Comme d'habitude, Citrix a profité de sa conférence annuelle Synergy 2014 pour dévoiler ses futurs produits. Cette année, l'éditeur a montré un client pour XenApp développé en HTML5. « Le client peut s'exécuter dans un navigateur, mais les utilisateurs pourront continuer à utiliser les ports USB, les webcams et l'audio bidirectionnelle », a expliqué Matt Morgan. « Pour l'instant, nous ne savons pas encore sous quelle forme la fonctionnalité sera proposée, ni quand elle sera commercialisée », a-t-il ajouté. L'éditeur floridien a également donné l'aperçu d'un produit qui permettra aux entreprises de mettre facilement à jour XenApp 6.5 vers la version 7.5. « C'est un ensemble de technologies spécifiques qui permettra d'identifier et d'organiser rapidement les éléments qu'il faut modifier ou déplacer et d'automatiser un certain nombre de processus », a déclaré le vice-président. Citrix n'est pas la seule entreprise à vouloir unifier l'usage et la gestion des applications et des données entre les différents terminaux. La semaine dernière, Kit Colbert, CTO, End-User Computing chez VMware, a expliqué dans un blog comment VMware comptait utiliser le savoir-faire et la technologie acquise via le rachat de AirWatch.
    Selon une étude menée par 451 Research auprès des clients d'Alfresco, les directions métier ne sont pas les principales prescriptrices des tablettes. Les DSI s'avèrent aussi promoteurs du déploiement des tablettes.

    Contrairement aux idées reçues, les DSI ne sont pas hostiles aux tablettes et autres outils mobiles. C'est ce qui résulte d'une étude menée par le cabinet 451 Research auprès des clients d'Alfresco dans le monde et de tous secteurs, à la demande de l'éditeur de solutions de gestion de contenu. Environ 56% des personnes interrogées venaient de l'IT, dont 90% indiquant avoir utilisé une tablette et 75% s'en servant à des fins professionnelles. Contrairement à ce que l'on pense habituellement lorsqu'il est question de consumérisation de l'IT, les départements informatiques sont intéressés par les tablettes et réfléchissent activement aux meilleurs usages qui pourraient en être fait dans l'entreprise, conclut l'étude commandée par Alfresco.Neuf répondants sur dix utilisent les tablettes pour surfer sur le web et huit sur dix pour répondre aux e-mails. La VoIP et les autres outils de communication sont par contre des usages minoritaires sur ces outils.

    L'arrivée des tablettes vient bousculer le rôle des autres outils mobiles : le portable reste plus souvent fixe. Il est délaissé au profit des tablettes dans les rendez-vous professionnels. Le smartphone, cependant, reste un outil plus discret et donc plus poli dans les repas professionnels. Smartphone, tablette et PC portable trouvent ainsi chacun leur rôle et leur place, ce qui multiplie les terminaux par utilisateur.
    La tablette la plus légère du monde sera commercialisée au Japon à partir du 20 septembre, rapporte le quotidien local Asahi Shimbun. Elle est 70% plus légère que les autres tablettes de même taille actuellement sur le marché.
    La tablette Medias Tab UL N-08D mesure 7 pouces (environ 18cm), est dotée d'un écran de 6 pouces (15 cm) et ne pèse que 249 grammes, grâce à l'utilisation de fibre de carbone. Une initiative qu'Apple pourrait bien suivre pour ses prochains MacBook comme le laisse entendre un brevet déposé il y a peu.

    La firme japonaise NEC Corp la fabriquera pour l'opérateur téléphonique NTT DoCoMo, qui la commercialisera pour 15. 00 yens (192$). Autre nouveauté proposée par cet appareil, une fonction vibreur peut être activée pendant qu'on regarde des vidéos ou qu'on écoute de la musique. On ne sait pas à ce jour si cette tablette sera commercialisée en dehors du marché japonais, ni à quel prix.La vente de tablettes devrait dépasser celle d'ordinateurs portables d'ici 2016, selon une étude signée NPD publiée en juillet, du fait d'une importante baisse des prix et de l'ajout de nouvelles fonctionnalités. Il est ressorti de cette étude que cette progression des ventes de tablettes devrait surtout s'opérer sur les marchés matures tels que le Japon et l'Europe de l'Ouest, qui représenteront 66% des livraisons en 2012. La seconde tablette de Microsoft arrive en France à partir de 879€. Et, elle s'apparente plus à un PC qu'à une ardoise fine et légère.