Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Batterie Asus A32-N62

Le marché français reste orienté à la baisse malgré une légère croissance des ventes aux professionnels, révèle le Gartner. La situation dans l'hexagone est certes moins catastrophique qu'en Europe du Sud mais reste bien moins satisfaisante qu'en Allemagne et au Royaume-Uni où la croissance est présente. 2,7 millions de PC ont été commercialisés en France lors du premier trimestre 2012, selon Gartner. Un résultat qui traduit une baisse des livraisons de 3,9% comparées à la même période l'an dernier. L'addition aurait pu s'avérer plus douloureuse si des signes d'améliorations n'avaient pas été constatés sur le segment professionnel avec des ventes en progression de 0,8% en volume. Un petit bol d'air que l'industrie doit notamment à la conclusion de contrats avec le monde de l'éducation et le secteur public. La demande accrue pour des PC équipés de Windows 7 qui a accéléré les cycles de remplacement a aussi joué de façon positive.

Sur le segment grand public en revanche, la situation reste marquée par une baisse des ventes, de 7%, avec un recul important sur le segment des PC portables. « Le premier trimestre 2012 fut une période de transition durant laquelle les consommateurs ont attendu le lancement des ultrabooks à base de processeur Ivy Bridge d'Intel et le lancement de PC embarquant Windows 8 », explique Isablelle Durant, analyste principal au Gartner. Sans compter le fait que, comme ailleurs en Europe, le grand public oriente son budget vers des achats de smartphones et de tablettes tactiles.Concernant les PC portables dans leur ensemble, ils représentaient 62% des ventes totales d'ordinateurs en France entre janvier et mars derniers. Durant cette période, leurs livraisons ont reculé de 4,3%. En parallèle, celles des PC de bureau baissaient de 3,2% tandis que les ventes de netbooks plongeaient de 38,9%.

Champion historique sur le segment des netbooks, Asus n'en a pas pour autant réalisé un mauvais premier trimestre 2012. Ses ventes ont crû de 21,4% sur la période et lui confèrent une part de marché de 13,6% (+2,8 points) qui le place en troisième position sur le marché français du PC. Il est ainsi l'un des deux seuls principaux fabricant de PC à avoir publié des chiffres en hausse ce trimestre. A la cinquième place, Toshiba partage avec lui cette distinction, fort de livraisons en progression de 55% et d'une part de marché de 7,5% (+2,9 points). Toujours numéro un, HP a souffert de son côté d'une érosion de 4,8% de ses livraisons. Il est suivi par Acer qui reste toujours en grande difficulté avec une baisse de ses ventes de 23,8%.
Dans le cadre de l'IFA 2012, Dell, HP, Samsung et Toshiba ont présenté des ultrabooks sous Windows 8, à mi-chemin entre PC portable et tablette.

Dell, HP, Samsung, Sony et Toshiba ont profité de la foire IFA pour présenter leurs ultrabooks équipés de Windows 8. Destinés aux professionnels, les appareils sont dotés de processeurs Intel. Dans la ligne du concept développé par Asus, ils sont d'autre part munis d'écrans tactiles et de claviers mobiles leur permettant d'être utilisés soit comme tablettes, soit comme ordinateurs portables.Dell: Duo XPS 12 Avec le XPS12, Dell délivre un écran Full HD offrant 97% de plus de Pixel qu'un écran standard. Le constructeur a soigné les détails en utilisant des matériaux haut de gamme comme l'aluminium et fibre de carbone sans oublier le verre ultra résistant Corning Gorilla Glass pour assurer la durabilité de l'écran.

HP: Envy x2 Doté d'un écran LCD de 400nit et d'une taille de 11,6 pouces, l'ENVY x2 offre l'usage optionnel d'un stylet pour permettre l'écriture manuscrite et une meilleure précision. L'appareil compte une webcam HD à l'avant et un appareil photo 8 mégapixels à l'arrière. L' ENVY x2 utilise la mémoire à semi-conducteurs conçue pour améliorer la fiabilité et réduire les temps de démarrage. La technologie NFC (Near Field Communication) permet aux usagers le partage de contenu. HP a utilisé l'aluminium pour les finitions de cet appareil pesant 3,1 kilos avec son clavier physique. Néanmoins, si l'on détache la partie clavier de l'écran-tablette, son poids se réduit à 1,5 kg.

Samsung: Smart PC et Smart PC Pro Les ultrabooks Smart PC et Smart PC Pro disposent d'un écran de 11,6 pouces et sont livrées avec un connecteur pour les claviers externes. Les deux machines sont accompagnées d'un stylet S-Pen. Selon le fabricant, l'épaisseur du Smart PC est de 9,9 millimètres. Avec 11,9 millimètres, la version Pro est seulement légèrement plus épaisse. Alors que la Smart PC doit se contenter d'un processeur Atom d'Intel, Samsung, la version Pro a fait don d'une puce Core i5. Les deux appareils sont équipés d'un port USB mini-HDMI, Mini SD et deux ports USB 2.0 supplémentaires clavier. La batterie du Smart PC a une autonomie de 14 heures tandis que la batterie du Smart PC Pro peut tenir jusqu'à 8 heures.

Sony: Vaio Duo 11 Equipé d'un écran Full HD super lumineux de 11,6 pouces à angle de vue large, le Vaio TM Duo 11 permet de choisir entre différents stylos pour écrire sur son écran. De plus, la tablette ignore la main de l'utilisateur si celle-ci touche l'écran par inadvertance lors de l'écriture. La fonction Quick Boot permet de démarrer le PC en quelques secondes. Sony a pourvu cet appareil d'une large connectique incluant le Bluetooth® Smart Ready, et des ports USB 3.0, HDMI, Ethernet et VGA. L'incorporation de la technologie NFC permet également l'interaction de l'appareil avec son environnement. L'ultrabook pèse approximativement 1,3 kg.

Le premier ultrabook de Toshiba est équipé d'un écran IPS rétro-éclairé de 12,5 pouces. Il dispose à l'arrière d'un appareil photo de 3,0 mégapixels et à l'avant d'un appareil de 1,0 mégapixel intégrant un capteur de luminosité. Le Satellite U920t dispose d'une large connectique dont deux ports USB 3.0 (dont un avec fonction "Sleep-and-Charge") d'un lecteur de cartes SDTM, du Bluetooth 4.0., des technologies WLAN et HDMI. L'écran est en Verre Corning Gorilla et le boîtier de la tablette en magnésium. Son épaisseur est de 19,9 mm et son poids minimum 1,45kg. Le Twist a quelques défauts, mais il fait bien ce pour quoi il a été conçu : c'est un bon PC portable mâtiné de tablette. Un vrai ultrabook hybride en fait. Le Lenovo ThinkPad Twist est le dernier d'une longue série de PC portables conçus pour Windows 8. Mais avec son concept hybride, il se distingue un peu de la concurrence. Il s'agit en fait d'un ultrabook hybride ou d'un Tablet PC de nouvelle génération. Restant très fidèle au design originel des ThinkPad : sobre et professionnel avec son noir mat si caractéristique.

Comme d'autres ultrabook tablettes hybrides, le Twist a une façon unique de se transformer en tablette puis à nouveau en ordinateur portable. L'écran tactile - d'une diagonale de 12,5 pouces - dispose d'une articulation pivotante solide. Il est possible de tourner l'écran à 180 degrés puis de le plier vers l'arrière pour l'utiliser comme une tablette. Ce n'est pas vraiment un nouveau concept - nous avons déjà testé des produits de ce type il y a plus de 10 ans lorsque Microsoft a essayé de commercialiser sans succès (avec HP, Fujitsu Siemens et d'autres constructeurs) des Tablet PC - mais il est mis en oeuvre avec une plus grande maitrise qu'auparavant.Notre modèle de test, qui coûte 1 170 euros environ suivant la configuration, est équipé d'une puce Intel Core i5-3317U, épaulé par 4 Go de RAM (3,82 Go utilisables), et d'un disque dur de 500 Go tournant à 7 200 t/m aux côtés d'un SSD de 24 Go en cache. Le Twist intègre également les interfaces sans fil WiFi 802.11a/b/g/n, Bluetooth 4.0, et 3G avec un port pour carte SIM (Ericsson H5321gw) pour les utilisateurs qui doivent être tout le temps connectés.

Le Twist ressemble à une version moins lisse et plus sexy des ThinkPad traditionnels. Depuis le rachat de la division micro d'IBM en 2006, Lenovo a pris soin de conserver l'esthétique si particulière des ThinkPad, avec notamment la traditionnelle finition noire mate avec des touches de rouge, même si elle a été subtilement mise à jour au cours des ans. L'écran du Twist est protégé par un dos recouvert d'un matériau souple et caoutchouteux. Dans le coin inférieur gauche, on retrouve le logo Lenovo argenté, et dans le coin en bas à droite celui du traditionnel ThinkPad. Ce dernier possède un point rouge sur le "i", qui s'illumine quand l'ordinateur est allumé. Le châssis est très simple avec une mince ligne argentée qui court tout autour du PC.

Une fois ouvert, le Twist est un peu plus chargé. On retrouve un autre logo ThinkPad (avec un autre pois rouge illuminé en marche) dans le coin inférieur droit du repose-poignet, qui est réalisé dans le même matériau doux et caoutchouteux que le dos de l'écran. De type brillant, ce dernier est entouré d'une lunette épaisse, et d'un couple de boutons situés juste en dessous : une touche Windows 8 pour revenir à l'écran d'accueil, et le contrôle du volume. Avec des petites touches arrondies, le clavier est confortable à l'usage même si les touches sont un peu glissantes. Au milieu du clavier, on retrouve le célèbre TrackPoint rouge associé comme toujours à trois boutons situés juste au-dessus d'un pavé tactile mat et de petite taille. Cliquable, le touchpad s'enfonce un peu trop et ne possède pas de touches séparées. Le pavé tactile, comme le TrackPoint, offre cependant un pointage précis et facile.

Comme d'autres ultrabook hybrides, le Twist peut être utilisé de plusieurs façons. Vous pouvez l'ouvrir et l'utiliser comme un ordinateur portable, ou vous pouvez retourner l'écran pour l'utiliser comme une tablette. L'écran, qui est fixé à la partie inférieure de l'ordinateur portable par une solide petite charnière, pivote à 180 degrés dans un seul sens. En mode tablette, vous pouvez tourner l'écran vers l'arrière et utiliser le fond de l'ordinateur portable comme un socle, ou vous pouvez incliner complètement l'écran à plat, et utiliser le Twist comme une tablette classique. Seul bémol, l'ultrabook accuse un poids de 1,7 kg sur la balance ce qui peut paraître correct pour un PC portable, mais un peu lourd pour une tablette. Lenovo annonce également une mode "tente" pour utiliser cet ultrabook comme un outil de démonstration commercial.

Écrire un commentaire

Optionnel