Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Batterie Dell xps 15z

Une autre préoccupation pour les utilisateurs de voir les fabricants continuer à réduire l’épaisseur des smartphones est la réapparition de l’effet « bendgate », un malheureux événement qui a touché l’iPhone 6 Plus. Apple a abordé la problématique avec la série 6S en optant pour un châssis métallique de meilleure qualité, dans le seul but d’empêcher la courbure accidentelle du smartphone.L’espoir est qu’Apple va continuer à travailler sur ses alliages pour s’assurer le nouvel iPhone, soit tout aussi solide, même si elle le rend plus fin.L’iPhone 7 d’Apple devrait être lancé à l’automne 2016. Les rumeurs sur le périphérique suggèrent qu’il sera similaire aux iPhone 6S, mais avec les bandes d’antennes redessinées, et un châssis un peu plus mince. Avec la nouvelle technique de conception, Apple pourrait également réduire la taille de l’appareil grâce à la suppression de la prise casque et en réduisant la taille du port Lightning.Qui n’a jamais entendu parler de Somfy, le spécialiste des automatismes pour la maison. Pour la petite histoire, et pour replacer les choses dans son contexte, Somfy est une marque française créée en 1969. Tout en restant fidèle à ses valeurs, Somfy est aujourd’hui implanté dans 60 pays, et est devenu un leader mondial de l’automatisation des ouvertures et fermetures de la maison et du bâtiment.

Mais, c’est en 2010 que Somfy prend un nouveau virage : la domotique. Bien qu’aujourd’hui la marque soit installée sur le marché de la maison connectée et de la domotique, son lancement était fort prématuré en 2010. Mais, le pari a été gagnant. Le groupe a réussi à vendre près de 500 000 équipements TaHoma en 2016, et aujourd’hui, Somfy veut aller plus loin, en accélérant son implantation dans la maison connectée, et espérant doubler ses ventes d’équipements de domotique au cours des deux prochaines années.En effet, le marché de la maison connectée est encore « embryonnaire », selon les propres mots de Somfy. Ainsi, le groupe y entrevoit un fort potentiel de croissance, à tel point qu’il envisage de doubler ses ventes, en passant à « un million d’équipements entre 2016 et 2017 », surtout lorsque l’on sait que 75 % des Français s’intéressent à la maison connectée, et que 58 % des propriétaires croient en l’avenir de la maison automatisée.Pour apporter un maximum de produits au sein de votre maison, Somfy s’associe à des acteurs majeurs de l’équipement de la maison pour vous ouvrir les portes de la maison connectée. Parmi ces partenaires, TaHoma, la solution domotique de Somfy, offre une compatibilité avec Velux, Philips Hue, Hitachi et bien d’autres. Tout récemment, le groupe a conclu un partenariat avec Orange, permettant de disposer de 2 000 points de vente, qui arrivent en supplément des multiples canaux de distribution (son réseau d’installateurs, ou encore les grandes surfaces de bricolage).

Mais, si jusqu’ici Somfy commercialisait une seule et unique box de domotique, aujourd’hui Somfy veut aller plus en mettant en vente trois box : Connexoon, TaHoma et TaHoma Serenity.Pour commencer, la box Connexoon, qui va être uniquement disponible aux installateurs à partir du 4 avril. La Connexoon est équipement connecté qui sera commercialisé pour la modique somme de 169 euros. Il s’agit de l’offre d’entrée de gamme de Somfy. Avec celle-ci, vous allez disposer d’une box miniature uniquement mono-protocole (io-homecontrol), qui convient à un habitat de moins de 10 équipements. Mais, à contrario du modèle Tahoma, vous allez retrouver une solution assez simpliste, pour laquelle l’installation est réellement « plug & play ». L’installeur n’a plus besoin d’une connexion Internet pour procéder à l’installation de la box et appairer les équipements. Concernant celle-ci, comme vous pouvez le voir dans les photos ci-dessous la box est plutôt miniature. On y retrouve un port Ethernet et un port micro-USB pour l’alimentation.Terrace : vous allez pouvoir créer des ambiances personnalisées et les mémoriser grâce à la fonctionnalité « Snapshot » (prise de vue instantanée), ou encore contrôler et piloter un store, ou une pergola à distance et toujours les protéger, quelles que soient les conditions météo grâce à la notification d’alerte météo géolocalisée Window : vous allez pouvoir lancer un scénario de simulation de présence à distance. Et, d’un seul clic, vérifier si les équipements sont restés ouverts grâce à la fonction « Check Window » Access : anticiper les allées et venues, ouvrir et fermer automatiquement les accès de la maison grâce à la géolocalisation ou encore gérer l’alarme à distance sont les fonctionnalités disponibles depuis cette application Note : si vous voulez gérer ces trois environnements, les trois applications seront nécessaires

Les trois applications sont disponibles sur Android et iOS. Comme vous pouvez l’imaginer, la box Connexoon va être idéale pour tous ceux qui veulent arriver dans la domotique, sans avoir à gérer une installation et une multitude de paramétrages pour rester sécurisé.TaHoma est l’offre d’origine de Somfy. Si l’application TaHoma a changé son design en 2014 avec une nouvelle interface utilisateur, aujourd’hui, TaHoma c’est aussi une nouvelle box avec un nouveau design ! À ce jour, TaHoma est multi-équipements — plus de 100 équipements Somfy sont compatibles avec TaHoma — et multi-marques — les équipements et objets connectés de la maison des plus grandes marques sont compatibles avec TaHoma. L’offre TaHoma c’est également du multi-protocoles : io-homecontrol, RTS, EnOcean et Zwave.Plus de 200 équipements peuvent être connectés à la box, ce qui offre de vastes choix de scénarios pour créer des instants de vie connectée, un agenda pour vivre au rythme de ses envies et smart, pour définir une programmation avancée. Pour configurer et utiliser votre box TaHoma, vous allez bénéficier d’une application TaHoma qui est disponible pour Android et iOS.Cette nouvelle box, qui remplace le modèle carré commercialisé depuis ses débuts en 2010, est beaucoup plus esthétique. À l’arrière, on y retrouve un port USB 2.0, un port Ethernet et un port micro-USB. Elle disponible à partir du 21 mars en magasin et chez les installateurs au prix de 349 euros.

Enfin, dernière offre dans la gamme Somfy, TaHoma Serenity. Qu’est-ce qui la différencie de sa petite sœur ? Une base « magique ». En effet, grâce à la base sécurité et à l’application TaHoma, vous allez pouvoir gérer votre sécurité de chez vous et à distance. Après avoir connecté différents accessoires (détecteurs, caméras…) à votre box, vous allez pouvoir piloter votre équipement, créer des scénarios, mais aussi être alertés en cas d’intrusion ou incident domestique.Cette base, que vous voyez dans la photo ci-dessus, embarque une batterie qui permet à la box d’être en totale autonomie pendant 8 heures si une coupure de courant intervient à votre domicile.Au sein de ce pack Serenity, vous allez pouvoir à distance et à tout moment, vérifier et contrôler que tout va bien chez vous, d’être prévenu en cas d’intrusion en recevant une alerte sur votre smartphone, tout en activant tous les équipements connectés à TaHoma pour protéger votre maison (volets roulants qui se ferment, la lumière qui s’allume, l’alarme qui s’allume), et de surveiller et enregistrer automatiquement les événements grâce à la caméra.Autrement dit, vous allez être complètement protégé. La box TaHoma Serenity disponible en magasin et chez les installateurs au prix de 799 euros, avec laquelle vous allez disposer d’un détecteur d’ouverture io, un détecteur de mouvement io, une prise connectée RTS on/off et une télécommande avec fonction SOS – à noter qu’un autre pack, vendu 899 euros, ajoute une caméra vidéo HD 720 p.

Vous n’avez plus qu’à faire votre choix ! À noter que je vais tester dans les prochains jours le pack TaHoma, puis le pack TaHoma Serenity. Restez connecté !Après des années de lutte sur le marché des smartphones, enregistrant des baisses mois après mois, BlackBerry a essayé quelque chose de différent en 2015, en lançant son premier smartphone exécutant le système d’exploitation mobile de Google, Android, au lieu de son propre OS, BlackBerry. Mais, il semble que ce choix stratégique n’a pas beaucoup aidé dans les ventes de matériel de l’entreprise.Comme le souligne Reuters, selon le premier rapport financier pour un trimestre complet depuis le lancement du BlackBerry Priv, lancé au mois de novembre, BlackBerry a seulement vendu 600 000 smartphones au quatrième trimestre, soit une baisse par rapport aux 700 000 smartphones vendus au cours du trimestre précédent.Comme on peut l’imaginer, les recettes globales ont diminué de 30 %. Mais, la firme pourrait avoir une petite lueur d’espoir sur la partie logicielle, et les services.BlackBerry a commencé à tourner ses activités sur la partie logicielle grand public, en lançant des services tels que BlackBerry Messenger et BlackBerry Enterprise, disponibles pour les appareils fonctionnant sous Android, iOS, et Windows. Et, si le secteur des smartphones n’est pas rentable pour la société, BlackBerry pourrait se reconstruire comme une véritable société logicielle.

Le marché logiciel et du service de la société pour ce même trimestre ont représenté un chiffre de 153 millions de dollars, ce qui représente environ le double du chiffre de l’année précédente. La société prévoit également une croissance de 30 % sur ce secteur dans l’année à venir.En ce qui concerne le matériel, le PDG de BlackBerry, John Chen, a précisé que l’entreprise a besoin de vendre environ 3 millions d’appareils par an pour trouver l’équilibre financier. Ceci est un chiffre bien moins élevé que les 5 millions de dispositifs précédemment cités, grâce à des mesures de réduction des coûts.On ne sait pas si elle sera en mesure d’atteindre un tel chiffre de vente cette année, mais Chen semble être optimiste. Il note également qu’une partie du problème que la société a eu avec le Priv, est dû à une réduction de la demande pour les téléphones haut de gamme, suggérant que l’entreprise pourrait lancer un smartphone de milieu de gamme sous Android à l’avenir.

Cela dit, les investisseurs semblent déçus des résultats enregistrés par BlackBerry. Les actions de la société ont chuté d’environ 7,5 %. À noter que BlackBerry prévoit de prendre une décision sur l’avenir de sa partie matérielle aux abois au mois de septembre.Avec des périphériques dédiés à l’Internet des Objets (IdO, ou IoT pour Internet of Things en anglais) de plus en plus populaire, inondant de plus en plus notre quotidien, il est logique d’apprendre que Samsung travaille sur un nouveau système d’exploitation pour les appareils connectés (IdO).Si l’on n’a pas d’informations sur cet OS de Samsung que l’entreprise annoncera le mois prochain à la Samsung Developer Conference (SDC) à San Francisco, cette conférence va être excellente pour mettre en exergue la plate-forme aux développeurs et aux créateurs, qui vont se réunir et partager diverses idées et projets, et faire émerger de nouvelles idées d’applications.Avec ce nouveau Samsung OS, l’entreprise se positionne pour être l’acteur le plus important sur le marché de l’Internet des Objets, et la meilleure façon dont les divers objets intelligents seront capables d’interagir les uns avec les autres à l’avenir.

Les commentaires sont fermés.