Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • laptop akku Sony vgp-bps12 www.akku-fabrik.com

    OnePlus hat die offizielle Bezeichnung seines diesjährigen Flaggschiff-Smartphones bekannt gegeben. Wie erwartet wird der Nachfolger des im vergangenen November erschienenen OnePlus 3T den Namen OnePlus 5 tragen.
    Der chinesische Hersteller verriet dieses Detail gegenüber der US-Publikation The Verge und gab ebenfalls zu Protokoll, dass das OnePlus 5 im kommenden Sommer erscheinen werde. Auch letzteres deuteten die aktuell kursierenden Berichte zu dem Smartphone sowie ein vom OnePlus-CEO persönlich veröffentlichtes Teaser-Bild bereits an. Konkrete Einzelheiten zur Hardware oder das ein oder andere Feature des neuen Flaggschiffs verriet OnePlus allerdings noch nicht.
    Trotz weiterhin fehlender offizieller Angaben zu den technischen Daten des OnePlus 5 zeichnen die Gerüchte bereits ein relativ komplettes Bild von dem Gerät. So sollen die Chinesen erneut ein absolutes High-End-Produkt entwickelt haben, das sehr wahrscheinlich zu einem deutlich günstigeren Preis angeboten werden wird als die aktuelle Smartphone-Konkurrenz im Premium-Segment des Marktes - sprich beispielsweise LG G6, Samsung Galaxy S8 und S8+ sowie Sony Xperia XZ Premium. Zu den Ausstattungshighlights sollen unter anderem Qualcomms Snapdragon 835 SoC und ein Dual-Kamera-System im Stile eines Huawei P10 oder Apple iPhone 7 Plus gehören.

    Die Begründung dafür, warum OnePlus sein neues Flaggschiff-Modell nicht OnePlus 4, sondern OnePlus 5 nennt, ist im Übrigen schnell gegeben. In China und diversen anderen ostasiatischen Ländern gilt die Ziffer 4 als Unglück bringend vergleichbar mit der Zahl 13 in westlichen Gefilden. Bei seiner Vorstellung wird das OnePlus 5 das mittlerweile sechste Smartphone des ambitionierten chinesischen Startups OnePlus sein. In den vergangenen Jahren hatte der Hersteller das One, das 2, das X, das 3 und das 3T auf internationale Märkte gebracht.
    Nach der offiziellen Vorstellung einer neuen Windows 10 Fassung - Windows 10 S - auf einem Event in New York City, USA in der vergangenen Woche sind ein paar zusätzliche Informationen ans Licht gekommen, die für potentielle Nutzer durchaus relevant erscheinen. Wie Microsoft bereits während der Präsentation angab, werden unter Windows 10 S ausschließlich Apps aus dem Windows Store funktionieren, wobei es aber für keinen Anbieter Restriktionen geben und unter anderem jeder Browser im Store zugelassen werde. Inzwischen hat Microsoft dieses Statement allerdings ergänzt: Der Standard-Browser des Systems kann nicht vom Nutzer verändern werden.

    In einer zu Windows 10 S veröffentlichten FAQ lässt Microsoft wissen, dass die neue Betriebssystemfassung immer Microsoft Edge als Standard-Browser verwendet. Nutzer können also zwar wie angegeben alternative Browser installieren, die im Windows Store angeboten werden, aber etwa beim Klick auf einen Web-Link in einer E-Mail oder einem anderen Programm wird dieser automatisch in Edge geöffnet.
    Abgesehen von dieser Einschränkung muss hinsichtlich der Browser-Wahl beachtet werden, dass bislang völlig unklar ist, welche Unternehmen ihren vollwertigen Browser künftig im Windows Store anbieten wollen. Ob insbesondere Google derartige Pläne mit dem weltweit populärste Browser Chrome hat, darf zu diesem Zeitpunkt nicht zuletzt aufgrund des nicht gerade freundschaftlichen Verhältnisses zu Microsoft ernsthaft bezweifelt werden. Und selbst wenn Google, Mozilla und Co. Microsofts Ruf folgen sollten, limitiert die Entscheidung des Softwareriesen, auf Edge als Standard-Browser unter Windows 10 S zu beharren, den realistischen Nutzen alternativer Browser von Beginn an drastisch.
    Darüber hinaus baut Microsoft in der Version des Edge-Browsers, die unter Windows 10 S läuft, eine weitere Beschränkung ein, die unter den anderen Windows 10 Ausgaben so nicht zu finden ist. Die voreingestellte Suchmaschine kann sowohl in Microsoft Edge als auch im Internet Explorer nicht verändert werden. Das bedeutet, Nutzer sehen sich unter Windows 10 S zwangsläufig mit Bing als Standard-Suchmaschine konfrontiert. Bei der weltweiten Dominanz Googles auf diesem Feld sicherlich nicht die kundenfreundlichste Maßnahme.

    Es wird sicherlich interessant werden, zu beobachten, wie Microsoft nach dem Erscheinen von Windows 10 S in den kommenden Monaten auf das bestimmt nicht ausbleibende Kundenfeedback in der beschriebenen Angelegenheit reagiert. Zudem könnte die Praxis Microsofts auch bei Wettbewerbshütern wie der europäischen Kommission Beachtung finden.
    Der Hersteller TrekStore wagt mit dem PrimeBook P13 den Sprung in das Premium-Notebook-Segment. Das 13,3 Zoll Gerät ist nur 1,3 Kilogramm schwer, wird in den Farbvarianten Gold oder Silber angeboten und kann mit aktueller Prozessortechnik aufwarten. In mancherlei Hinsicht hat es Ähnlichkeit mit Microsofts neuem Surface Laptop.
    Das schlanke, edel anmutende Gehäuse des PrimeBook P13 misst 318 x 211 x 12,9 Millimeter, das 13,3 Zoll IPS-Display löst mit 1920 x 1080 Pixel auf und der integrierte Akku wird mit einer Kapazität von 4600 mAh angegeben. Etwas sehr mager ist die Schnittstellenausstattung des Notebooks, die lediglich einen USB Typ-C Port sowie einen 3,5 Millimeter Kopfhöreranschluss umfasst. Wie etwa bei Apples MacBook muss also auch beim P13 der einzelne USB-Port gleichzeitig als Datenübertragungs- und Peripherieschnittstelle sowie als Stromanschluss dienen. TrekStor legt dem Lieferumfang des Gerät allerdings einen Adapter mit HDMI, USB 3.0 und USB Typ-C Port bei.

    Als Rechenherz des PrimeBook setzt der Hersteller auf Intels Core-Prozessoren der 7. Generation (Kaby Lake), und zwar auf Modelle aus der besonders stromsparenden Y-Serie. Diese Dual-Core-Chips mit 4,5 Watt Verlustleistung lassen sich lüfterlos kühlen, sind aber nicht so leistungsfähig wiehöher getaktete Varianten aus beispielsweise der U-Serie. TrekStor legt insgesamt drei Konfigurationen für das Notebook auf. Das Basismodell ist mit einem Core M3 Prozessor, 4 Gigabyte RAM und 128 Gigabyte SSD ausgestattet, die mittlere Variante verfügt über einen Core i5 Prozessor, 8 Gigabyte RAM sowie eine 128 Gigabyte SSD und die Topausstattung wartet mit Core i5, 8 Gigabyte RAM und 256 Gigabyte SSD auf. Die technischen Spezifikationen aller drei Ausführungen werden abgerundet durch Unterstützung für WLAN nach Standard 802.11ac und Bluetooth 4.0. Als Betriebssystem kommt Windows 10 Home zum Einsatz.

    Laut TrekStores Angaben beträgt der empfohlene Verkaufspreis für das PrimeBook P13 in der kleinsten Ausführung 799 Euro und für die beiden Versionen mit Core i5 Prozessor liegen die Herstellerpreise bei 999 respektive 1099 Euro.
    Erst am vergangenen Dienstag hatte Microsoft eine ziemlich große Veranstaltung abgehalten, um die neue Betriebssystemversion Windows 10 S sowie den brandneuen Surface Laptop zu präsentieren, und in der nächsten Woche wird die alljährliche Microsoft-Entwicklerkonferenz Build in Seattle, USA stattfinden. Doch all das hält das Unternehmen nicht davon ab, heute ein weiteres spezielles Mai-Event anzukündigen. Der US-Konzern lädt Pressevertreter zu einer Veranstaltung am 23. Mai 2017 in Shanghai, China.
    Die Einladung an sich, die unter anderem The Verge erhielt, sowie die offizielle Event-Webseite geben keinen konkreten Hinweis darauf, was Microsoft in ein paar Wochen in China zu präsentieren gedenkt. In beiden Fällen ist lediglich der ominöse Satz „Microsoft will show the world what’s next“ zusammen mit einem Foto der Skyline von Shanghai zu sehen.

    Über die eigentliche Event-Ankündigung von Microsoft hinaus liegen allerdings einige recht deutliche Hinweise vor, die die Vorstellung weiterer Hardware aus der Redmonder Entwicklungsabteilung nahelegen. Als erstes ist diesbezüglich zu nennen, dass der unter anderem für die Surface-Produkte verantwortliche Panos Panay Ende Mai in Shanghai zugegen sein wird, wie der Microsoft-Manager selbst auf Twitter bestätigte. Da Panay bislang auch stets höchst persönlich die Vorstellung neuer Geräte der Surface-Reihe vornahm, darf also offenbar mit mindestens einer entsprechenden Produktneuheit gerechnet werden.
    Einen weiteren und vermutlich den entscheidenden Hinweis auf die bevorstehende Ankündigung von Microsoft liefert - einmal mehr - die Gerüchteküche. In den letzten Wochen mehrten sich dort die Berichte über die kurz bevorstehende Enthüllung eines Nachfolgers des Surface Pro 4. Zum einen ist es ohnehin höchste Zeit für Microsoft, dem Tablet mit andockbarer Tastatur ein Hardware-Upgrade zu spendieren, zumal die darin verbauten Komponenten bereits rund 18 Monate und mehr auf dem Buckel haben. Zum anderen haben aber auch vertrauenswürdige Reporter über die Existenz eines „Surface Pro 5“ aus verlässlichen Quellen erfahren.

    Diverse Fragen in Bezug auf das Event von Microsoft am 23. Mai bleiben allerdings auch dann noch, wenn die Präsentation des Surface Pro 5 als gegeben angesehen wird. Es soll sich bei dem neuen Surface Pro Modell laut inoffiziellen Informationen um ein relativ unspektakuläres Upgrade verglichen mit dem aktuellen Modell handeln. Dass Microsoft allein dafür eine Veranstaltung - noch dazu in China - abhält, erscheint mehr als unwahrscheinlich. Es muss also mit weiteren, bislang unbekannten Neuheiten gerechnet werden. Eventuell werden auch Ankündigungen darunter sein, die der Softwareriese speziell für dem chinesischen Markt vorbereitet.

  • Batterie Acer Aspire 5738 www.magasinbatterie.com

    Concernant le Galaxy Note 8, il est susceptible d’être une version plus grande du S8, avec un stylet S Pen.Est-ce que tout cela assez sera assez pour surmonter les stigmates de deux rappels ? Il faudra attendre 2017 pour se prononcer, mais nul doute que les problèmes sur le Note 7 auront un impact. Importants ou non, nous le verrons rapidement.Si vous vous demandez encore ce qu’Apple prévoit de révéler au cours de sa keynote intitulée « hello again » prévue ce jeudi 27 octobre, trois nouveaux portables Mac exécutant macOS 10.12 « Sierra » auraient passé un processus de certification en Russie.Cette inscription est obligatoire pour tous les appareils électroniques dotés de technologies de cryptographie et de chiffrement, qui sont utilisées dans presque tous les produits d’Apple.Comme on le voit dans la capture d’écran ci-dessous relayée par 9to5Mac, le pays a certifié le 10 octobre de nouveaux « ordinateurs personnels portables » d’Apple exécutant macOS à la version 10.12. Ces modèles sont référencés sous les noms de code A1706, A1707 et A1708, et sont présumés être les nouvelles itérations de 13 et 15 pouces du MacBook Pro, ainsi qu’un nouveau super-mince MacBook Retina de 13 pouces. Malheureusement, ce sont les seules informations reçues par ce listing.

    Listing de trois produits Apple certifiés en RussieListing de trois produits Apple certifiés en Russie Des prédictions sur les attentesAu cours du week-end, le célèbre analyste de KGI Securities, Ming-Chi Kuo, a publié un nouveau rapport de recherche prévoyant ce qu’Apple va révéler lors de son événement de jeudi. La société devrait présenter des produits intégrant la 6e génération de processeurs Intel « Skylake », et non pas les plus récentes puces « Kaby Lac », de 7e génération qui se retrouvent maintenant dans les nouveaux ordinateurs portables commercialisés par ASUS, Lenovo, Acer, et bien d’autres. Bien sûr, cette information peut être erronée, puisque le choix des processeurs Skylake ou Kaby Lac dépendra quand Apple a effectivement commencé la production de ses nouveaux Mac.

    La publication de Kuo a également indiqué que les nouveaux MacBook Pro auront la même résolution que la génération précédente, mais l’écran lui-même offrira une meilleure efficacité (qualité/énergétique) en raison de son panneau LCD fait de transistor en couche mince en Oxide. Cette technologie permet à Apple de créer un écran qui est dans l’ensemble plus mince, avec une capacité tactile très sensible et réclamant une faible consommation d’énergie, prolongeant ainsi l’autonomie du MacBook Pro.Espérons que les MacBook Pro seront convaincants !Espérons que les MacBook Pro seront convaincants ! En outre, les nouveaux MacBook Pro devraient utiliser un second processeur, semblable à celui utilisé dans l’Apple Watch afin de gérer la nouvelle barre tactile OLED de façon plus « économe ». Cette barre sera incrustée au-dessus du clavier pour permettre aux utilisateurs d’accéder à la volée à des raccourcis pour les applications les plus utilisées. Les nouveaux MacBook Pro seront également plus minces et disposeront de composants qui fourniront un énorme gain de performances par rapport aux modèles actuellement disponibles sur le marché. Les ports USB Type-C et Thunderbolt 3 fourniront la connectivité.

    Quant à la rumeur d’un MacBook Retina de 13 pouces, il est censé être semblable à la version de 12 pouces déjà sur le marché. Cependant, les rumeurs sont plutôt mitigées à propos de ce produit, puisqu’il a été évoqué un nouveau MacBook Retina ou un nouveau MacBook Air. Peu importe, ce dispositif est censé être équipé de ports supplémentaires USB Type-C.De nouveaux iMac évoqués, mais peu probable De nouveaux iMac évoqués, mais peu probable En plus des trois MacBook, Apple pourrait révéler deux nouveaux iMac avec des écrans de 21,5 pouces et 27 pouces, et un nouveau Cinema Display de 27 pouces avec une résolution 5 K. Les iMac pourraient être équipés des nouvelles options graphiques d’AMD, à savoir la nouvelle Radeon RX 400 Series.Edit 25/10 : La campagne Kickstarter vient d’être lancée, vous pouvez désormais acheter le réveil BONJOUR pour 99 dollars. 50 000 dollars sont réclamés pour cette campagne, qui se termine dans 41 jours. Nul doute que la société va arriver à ses fins.

    Toute personne dont l’horloge interne ne fonctionne pas comme une pièce d’horlogerie suisse a besoin d’un réveil. De plus, les assistants connectés pour la maison comme le Google Home et le Amazon Echo, respectivement dotés de Google Assistant et Alexa, sont de plus en plus importants durant le reste de la journée. C’était donc une question de temps avant que les deux technologies se retrouvent associées dans un seul appareil. BONJOUR est un tel appareil, et se prépare à être lancé cette semaine.Le réveil BONJOUR est un dispositif connecté intelligent conçu par la firme française Holî. Il dispose de tout ce qu’un bon réveil doit faire : la capacité de vous cajoler lors d’un sommeil profond, un agréable design qui rappelle celui des réveils traditionnels, tout en ayant un écran visible de jour comme de nuit.Du côté du design, le réveil est réellement très chouette. Ce dernier est doté d’un port de charge USB à l’arrière, de sorte que vous pouvez brancher votre smartphone sans avoir besoin de monopoliser une autre prise électrique.Évidemment, ce réveil offre quelques fonctionnalités intelligentes, comme des haut-parleurs capables de lancer votre playlist préférée sur Spotify, ou encore d’offrir la capacité d’intégrer votre agenda pour un réglage automatique de l’alarme, et un assistant doté d’une intelligence artificielle qui peut faire des choix en votre faveur.

    Toute personne qui doit se rendre à l’école ou au travail a probablement vécu ceci : se réveiller avant de voir les bouchons sur votre trajet quotidien, ou un bus retardé. Si vous avez le réveil BONJOUR, un tel problème est du passé, selon Holî. Chaque matin, il jette un œil sur les conditions de circulation peu avant que votre alarme se déclenche. Dès lors, le réveil connecté va adapter l’heure du réveil afin « d’anticiper » les problèmes de circulation. De plus, grâce à la reconnaissance vocale vous pouvez parler à BONJOUR et lui demander de vous laisser dormir un peu plus longtemps.Le réveil BONJOUR peut également s’interfacer avec vos appareils connectés existants de votre maison, ce qui lui permet d’allumer vos lumières lorsque l’alarme se déclenche, augmenter la température de votre thermostat Nest, ou lancer votre machine à café grâce à un interrupteur WeMo. Il va également discuter avec votre appareil Alexa existant, de sorte que vous pouvez étendre les capacités de ce périphérique.BONJOUR : le réveil connecté bientôt en venteBONJOUR : le réveil connecté bientôt en vente Pour le moment, le réveil BONJOUR n’est pas encore en vente, mais il le sera dans quelques heures. Si vous vous enregistrez de suite, vous allez économiser 60 % sur son prix à sa sortie. Faites vite !

    Jide Technology lance son deuxième mini PC sous Android. Mais comme vous allez le voir dans la suite de cet article, le Remix IO, le petit nom à ce périphérique va faire bien plus qu’un PC, puisqu’il va pouvoir faire office de périphérique multimédia.Le Remix Mini de l’année dernière a été une petite box bon marché que vous pouvez utiliser comme un ordinateur grâce au logiciel Remix OS basé sur Android de Jide. Mais cette année, la société lance un dispositif qu’elle positionne comme un produit 3 en 1 : un PC, une console de jeu, et une set-top-box.Le Remix IO est prévu pour le mois de mars, mais vous pouvez en précommander un modèle en faisant un gage de 99 dollars ou plus sur la nouvelle campagne Kickstarter de Jide. Voici une présentation de l’appareil : La petite box ressemble à un croisement entre un Roku et un Intel NUC. Le périphérique est minuscule, mais dispose d’un tas de ports : HDMI 2.0, VGA, Ethernet, quatre ports USB 2.0, et une prise audio de 3,5 mm ainsi qu’une fente pour une carte micro SD offrant jusqu’à 128 Go de stockage amovible.

  • Batterie Dell 0TT485 www.magasinbatterie.com

    Raspbian : la version actuelle du bureau Raspbian : la version actuelle du bureau Comme le souligne l’article sur le blog de la firme, les polices de caractères ont été aplanies, et le look d’une fenêtre a été amélioré avec de subtiles touches esthétiques, comme des bords arrondis — en gros, tout semble plus moderne et joliment simplifié.Mais peut-être que le changement le plus important est le navigateur Web — Epiphany a été abandonné en faveur d’une première version de Chromium pour Raspberry Pi. Il est rapporté que le nouveau navigateur fait usage de l’accélération matérielle pour la lecture vidéo, et il serait « beaucoup plus exigeant » en matière de ressources que son prédécesseur Epiphany.Raspbian PIXEL : Chromium est désormais le navigateur par défautRaspbian PIXEL : Chromium est désormais le navigateur par défaut Cependant, il est rapporté ce que ce dernier pourrait fonctionner avec quelques bugs sur le premier Raspberry Pi, ou le Pi Zero — il fonctionne parfaitement sur le Raspberry Pi 2 et le Pi 3. Quelques extensions sont incluses par défaut, dont l’une assure que YouTube affiche des vidéos dans un format qui profite pleinement de l’accélération matérielle du Pi, et l’autre est le bloqueur de publicité uBlock Origin.

    Mis à part la version personnalisée de Chromium, d’autres applications fournies avec l’environnement de bureau comprennent RealVNC, permettant d’utiliser à distance votre Pi.Twitter vient d’ouvrir au grand public sa plate-forme de narration nommée Moments pour que chacun puisse créer leurs propres histoires en utilisant des tweets et des photos téléversées sur le service. Malheureusement, et malgré le tweet de @TwitterFrance, ce service n’est pas encore disponible en France.Néanmoins, nous savions déjà que ce jour viendrait. En août dernier, Twitter a élargi l’accès aux Moments afin d’inclure également un ensemble plus large d’influenceurs et de marques. De plus, les moments sponsorisés ont également été introduits, afin de créer des campagnes regroupant plusieurs tweets au même endroit. La société avait alors promis qu’elle allait pousser Moments à ses millions d’utilisateurs dans les mois à venir.Dès aujourd’hui, racontez et partagez vos histoires en Tweets en créant vos propres Moments Twitter ! pic.twitter.com/bcmoU6MRoJ

    Pour créer votre propre Moment, il vous suffit de cliquer dans le nouvel onglet « Moments » sur votre profil — non visible en France à l’heure actuelle.Vous trouverez ici une collection de moments que vous avez déjà créé, à côté d’un bouton pour en créer un nouveau. L’outil vous permet de définir une « couverture » à l’aide des photos ou des vidéos de tweets, ou une image de votre choix. Ensuite, vous pouvez trouver des tweets que vous pouvez ajouter de différentes façons.Vous pouvez récupérer des tweets de vos favoris (les tweets que vous avez aimés), ceux d’un compte en particulier, ou par l’intermédiaire d’une recherche Twitter. Enfin, vous pouvez les ajouter directement en utilisant le lien du tweet. L’interface semble être beaucoup plus rapide que d’utiliser les outils de création de Storify, une plate-forme lancée il y a quelques années dont le but est d’offrir un tel service. Et lorsque vous avez terminé, vous pouvez partager votre Moment par un tweet. D’autres peuvent ensuite parcourir votre Moment directement sur Twitter, ou l’intégrer ailleurs sur le Web.

    Moments est actuellement déployé pour tout le monde, et Twitter a également publié un guide pratique — comme un Moment, naturellement — pour vous aider à vous lancer.C’est une chose d’être résistant à l’eau, comme le prouve la gamme de smartphones Galaxy S7 de Samsung, mais la firme sud-coréenne souhaite aller au-delà de simplement commercialiser des smartphones qui résistent contre l’eau — et la poussière.En effet, en utilisant une nouvelle technologie qu’elle vient d’acquérir, Samsung pourrait commercialiser un jour des téléphones qui repoussent activement le liquide.La société a une licence exclusive d’un revêtement de verre super hydrophobe développé par le Oak Ridge National Laboratory (ORNL), qui présente un angle de contact des gouttelettes d’eau comprise entre 155 et 165 degrés. Concrètement, cela signifie que l’eau va littéralement rebondir sur cette surface.Samsung prévoit de se pencher sur l’application du revêtement pour ses smartphones, ses tablettes et ses autres appareils électroniques. Nul doute que cela pourrait être bénéfique à l’avenir.

    En effet, quiconque a déjà essayé d’utiliser un smartphone sous la pluie sait que les gouttelettes d’eau peuvent interférer avec l’écran tactile. Ainsi, les repousser devrait faciliter l’utilisation de votre téléphone sous la pluie ou peu de temps après qu’il ait été mouillé. Et, les gouttelettes vont également emporter la saleté et la poussière avec elles, nettoyant par la même occasion votre écran.ORNL affirme également qui son revêtement super hydrophobe réduira la réflexion de la lumière, et résistera aux empreintes digitales ainsi qu’aux tâches. Il semblerait donc que ce dernier puisse résoudre bon nombre des problèmes les plus importants auxquels sont confrontés les écrans de smartphones.En ayant obtenu une licence exclusive sur l’utilisation de la technologie, il est fort probable que Samsung fasse usage de celui-ci, et il pourrait donner à l’entreprise un avantage sur ses rivaux. À contrario, pas sûr que celle-ci soit appliquée dans le Galaxy S8 attendu en début d’année prochaine, mais plutôt sur le futur Galaxy S9 ou S10. En attendant, protégez bien votre smartphone.

    Si vous êtes intéressés pour essayer cette fonctionnalité par vous-même, vous pouvez rejoindre le programme bêta à travers le Google Play Store en appuyant sur le bouton « Devenir testeur ».WhatsApp se dote enfin d'une fonctionnalité d'appel vidéoWhatsApp se dote enfin d’une fonctionnalité d’appel vidéo Si vous n’avez pas la dernière version (2.16.318 bêta), vous pouvez la récupérer sur APK Mirror, souligne Engadget. Les appels vidéo sont un ajout majeur à l’ensemble des fonctionnalités de WhatsApp, la mettant en concurrence directe avec Skype, Facebook Messenger et FaceTime.Il y a de fortes chances que la libération de cette fonctionnalité soit lente, donc n’hésitez pas à récupérer la version par le lien précédemment inséré. Les utilisateurs de WhatsApp ont depuis longtemps réclamé cette fonctionnalité, mais depuis des années, elle est restée à l’écart de la plate-forme.Nous avons déjà entendu quelques informations concernant le challenger de Microsoft à Slack, connu sous le nom de Skype Teams. Cependant, le vrai nom du service vient de sortir, ou du moins, il semble très probable que Skype Teams sera nommé Microsoft Teams — et ce changement de nom souligne la spéculation que nous allons voir une révélation la semaine prochaine.

    Comme l’a repéré Windows Central, le surnom a été découvert parce que la page de connexion pour les testeurs bêta vient de changer de « teams.skype.com » à « teams.microsoft.com », et la nouvelle marque et les logos de Microsoft Teams ornent maintenant la page.Et, le nom a certainement un sens. Après tout, vous avez Microsoft Office, alors pourquoi ne pas avoir Microsoft Teams ? Par ailleurs, la précédente spéculation a souligné le fait que ce service fera partie d’Office 365, en particulier les versions commerciales de la suite de productivité en ligne, et peut-être seulement pour les offres entreprises.Le changement de nom renforce également la rumeur que Microsoft va révéler son concurrent de Slack à un événement où la presse sera réunie à New York le mercredi 2 novembre. Cet événement se concentre sur Office (par opposition à l’événement d’aujourd’hui qui se concentrera sur Windows 10 et un probable PC Surface), et Microsoft a dit qu’il va « changer la nature de la collaboration, et la façon dont nous pouvons aider chaque équipe à faire plus ».La mention directe du terme « équipe » indique fortement que le nouveau service sera officiellement dévoilé. De plus, changer son nom juste avant l’événement est un autre indice.

    Les rumeurs ont déjà rapporté que les équipes pourront tester une version bêta dès le mois de novembre, avant un lancement effectif en janvier.Bien que ressemblant à Slack, Microsoft Teams va se différencier avec des éléments tels que l’ajout de conversations (comme sur Facebook en soit), et l’intégration évidente des fonctionnalités de Skype comme les appels vidéos entre les membres de l’équipe.Xiaomi a débuté son événement de lancement à Beijing avec la nouvelle itération de sa phablette, le Mi Note 2. Mais, la firme chinoise a également poursuivi son discours avec un périphérique plutôt inattendu, qui pourrait voler la vedette à l’iPhone 7 et au Google Pixel.Le Xiaomi Mi Mix est peut-être le plus beau smartphone jamais conçu. Développé en partenariat avec Philippe Starck, un titan dans le monde de la conception des produits, il dispose d’un élégant châssis entièrement en céramique avec un écran de 6,4 pouces, et avec des biseaux sur les trois côtés.Cela permet d’avoir un écran qui occupe 91,3 % de la façade avant, ce qui est fou quand on considère que d’autres smartphones disponibles aujourd’hui comme l’iPhone 7 Plus arrive à occuper 67,7 % de la face avant, tandis que le Google Pixel XL occupe 71,2 % en façade.

    Pour ce faire, l’entreprise affirme qu’elle a abandonné les grilles du haut-parleur et les capteurs qui occupent habituellement le bord supérieur. Au lieu de cela, la firme est passée par un conducteur céramique piézoélectrique pour l’écouteur et un capteur de proximité à ultrasons, qui sont tous deux cachés derrière l’écran. Autre particularité, la caméra frontale se trouve au bas de l’appareil. Xiaomi précise que le module prend seulement la moitié de l’espace que les caméras actuelles exigent.Les autres caractéristiques comprennent un écran d’une résolution de 2 040 x 1 080 pixels avec un impressionnant rapport d’aspect 17:9, un processeur Qualcomm Snapdragon 821 cadencé à 2,35 GHz, couplé à un choix de 4 Go de RAM et 128 Go de stockage ou de 6 Go RAM et 256 Go de stockage UFS 2.0. Une batterie d’une capacité de 4 400 mAh est logée sous le capot, et elle supporte la technologie de charge rapide Quick Charge 3.0. Pour la partie photo, on retrouve un capteur de 16 mégapixels à l’arrière et de 5 mégapixels en façade.