Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Batterie Dell Latitude E6530 www.magasinbatterie.com

Facebook Messenger Day, une simple copie de Snapchat Stories ?Facebook Messenger Day, une simple copie de Snapchat Stories ? Nous savons que les gens viennent sur Messenger pour partager des moments de tous les jours avec des amis et la famille », a déclaré un porte-parole de Facebook précisant la fonctionnalité avec TechCrunch. En Pologne, nous testons avec un petit groupe d’utilisateurs de nouvelles façons pour les gens de partager ces informations visuellement ».À ce jour, on ne sait pas si Messenger Day sera disponible dans d’autres pays. Néanmoins, si le succès en Pologne est réel, la fonctionnalité pourrait être libérée à un plus large public.Selon TechCrunch, Facebook peut introduire Messenger Day pour pousser les utilisateurs à utiliser davantage son application de messagerie dans l’espoir de les empêcher de quitter Snapchat Stories. Facebook a également une autre application de chat avec 1 milliard d’utilisateurs actifs : WhatsApp. Afin de les garder dans son écosystème, Facebook doit apporter des fonctionnalités populaires des plates-formes concurrentes sur ses propres services.

Au fil des ans, le réseau social a évolué en un lieu où les utilisateurs partagent des faits précis de leur vie de tous les jours, en une plate-forme où ils partagent leurs pensées et leurs activités, là où Snapchat excelle.Facebook Messenger compte actuellement plus de 1 milliard d’utilisateurs actifs, comparativement aux 150 millions de Snapchat. Messenger Day pourrait donc se révéler être une caractéristique populaire.Alors que nous attendons toujours le lancement du Amazon Echo et du Amazon Echo Dot en France, les clients américains ont eu accès à des appareils compatibles pour Alexa, l’assistant vocal développé par le géant du commerce en ligne, depuis plus d’un an.Voilà pourquoi il y a déjà beaucoup de dispositifs tiers qui peuvent également utiliser l’assistant vocal d’Amazon pour indiquer l’heure, et accéder à diverses informations, généralement avec une voix assez robotique.Le dernier périphérique lancé est la CoWatch, une smartwatch entièrement conçue autour de l’expérience Alexa. Elle est maintenant disponible sur Amazon à partir de 279 dollars, et est compatible avec iOS et Android.La montre dispose d’un processeur double-cœurs cadencé à 1,2 GHz, de 1 Go de mémoire vive (RAM), de 8 Go de stockage interne, et d’un écran rond Super AMOLED avec une résolution de 400 x 400 pixels. Le châssis est quant à lui en acier inoxydable et en oxyde de zirconium. On y retrouve également un capteur de fréquence cardiaque à l’arrière. Enfin, sachez que la montre connectée est résistante à l’eau, et l’entreprise affirme que la batterie peut offrir une autonomie maximale de 32 heures.

Elle utilise le système d’exploitation Cronologics, donc ne vous attendez pas à beaucoup d’applications tierces. Mais, elle a sa propre suite logicielle, parmi laquelle on retrouve un accès à l’agenda, la météo, à un compteur de pas, à un suivi du rythme cardiaque et l’abondance de statistiques habituelles. La CoWatch sera également compatible IFFFT par une prochaine mise à jour over-the-air, et sera donc en mesure d’interagir avec les dispositifs connectés de la maison.Mais, c’est l’intégration de l’assistant Alexa qui devrait le plus vous impressionner. Alexa est capable de comprendre des millions de mots et de phrases, évoqués en anglais en général, afin de vérifier les informations sur un grand nombre de sujets : les résultats sportifs, ou encore l’état du trafic. Alexa va même au-delà de ces fonctionnalités traditionnelles d’une smartwatch, telles que la possibilité de remplir votre panier Amazon depuis des commandes vocales, ou encore contrôler des produits de domotique, et même appeler un Uber ou commander une pizza depuis votre montre.Deux coloris sont disponibles : argent et noir. Elle va se jumeler avec tout téléphone sous Android 5.0 ou une version ultérieure, ou les appareils d’Apple sur iOS 9 et les versions ultérieures.

Afin d’accompagner l’apprentissage au quotidien des plus petits, Garmin lance son bracelet connecté vívofit jr. Ludique et facile d’utilisation le bracelet d’activité vívofit jr a été spécialement pensé pour encourager les enfants à rester actifs tout au long de leur journée — en ont-ils réellement besoin ?Andrew Silver, chef de produit chez Garmin, se réjouit : nous sommes fiers d’annoncer le lancement du vívofit jr., notre premier bracelet connecté conçu spécialement pour les enfants. Le vívofit jr. a été imaginé à la fois pour les enfants et pour leurs parents : son bracelet robuste et confortable s’accompagne d’une application amusante qui les incite à bouger, tout en impliquant les parents dans le suivi quotidien ».Afin de plaire aux enfants, Garmin a travaillé sur le design de son bracelet. Le vívofit jr. est équipé d’un bracelet élastique, étanche, coloré et interchangeable qui s’adapte facilement à tous les poignets. Son écran indique l’heure et la date, et dispose d’une barre d’activité qui rappelle aux enfants de rester actif. Le vívofit jr. est également personnalisable pour afficher le prénom de l’enfant.

Comme pour les grands, l’utilisation du bracelet s’accompagne d’une application mobile. Néanmoins, celle-ci va servir de contrôle parental. Vous allez y suivre les pas, le sommeil et l’activité physique des enfants et les incite à profiter d’un temps de jeu quotidien recommandé de 60 minutes. Elle se synchronise automatiquement avec le smartphone des parents et permet à ces derniers de surveiller l’activité physique de leurs petits, ainsi que leurs tâches de la vie quotidienne, leur temps de sommeil et bien plus encore. Les parents gèrent les tâches ménagères préchargées par leur appareil mobile, qu’il s’agisse de missions quotidiennes comme le brossage des dents ou bien faire son lit, hebdomadaire ou de tâches ponctuelles De plus, le vívofit jr. comprend une minuterie pour rappeler aux enfants qui ont tendance à remettre leurs tâches à plus tard que le temps est compté.

Le Web est idéal pour les tâches multiples. Vous pouvez rester au courant de l’actu de vos amis, regarder de drôles vidéos de chat, ou encore de vérifier votre dernier relevé bancaire. Mais, il est difficile de faire quoi que ce soit de ces choses si vous êtes coincé avec une connexion cellulaire ou un Wi-Fi instable, et c’est la raison pour laquelle Google est en train de faire de son mieux pour atténuer de telles circonstances. Lors d’une conférence de presse à Delhi, en Inde, le géant de la recherche a annoncé une nouvelle version de Chrome pour Android avec des fonctionnalités axées sur la connectivité. Nous voulons faire de Chrome un endroit meilleur pour que tous nos utilisateurs profitent du Web mobile », a déclaré Rahul Roy-Chowdhury, du dirigeant de Google derrière Chrome. Les nouvelles fonctionnalités sur l’économiseur de données de Chrome, les téléchargements, et la découverte de contenu ont été conçues pour vous aider à faire plus sur le Web, peu importe le smartphone ou le réseau que vous pourriez avoir », poursuit-il.

En premier lieu, on retrouve un économiseur de données amélioré. Le mode, qui a fait ses débuts sur Chrome l’an dernier, accélère la navigation Web en compressant le contenu des pages Web par des serveurs de Google dédiés. Les images sont converties au format WebP, et le texte est compressé ».Le nouveau et amélioré économiseur de données est plus polyvalent. Il peut compresser la vidéo, tout en offrant un rendu très net. Un traditionnel fichier MP4 passant par l’économiseur de données prend au maximum 67 % de données en moins. Et une autre fonctionnalité dépouille intelligemment les pages d’images inutiles et les éléments en arrière-plan. Les améliorations permettent un temps de chargement deux fois plus rapide que la moyenne, et une réduction de l’utilisation de données jusqu’à 90 % précise Google.Mais, les améliorations ne sont pas toutes techniques. Les téléchargements hors ligne, une fonctionnalité qui a fait une apparition dans l’édition développeur de Chrome au début du mois de septembre, permet aux utilisateurs de télécharger des images, des vidéos et des pages Web pour une consultation hors ligne dans une section désignée Téléchargements » dans le menu de Chrome. Les téléchargements se mettent en pause si la connexion Internet est interrompue, et reprennent automatiquement quand une nouvelle connexion est établie.

De plus, l’expérience pour un nouvel onglet » dans Chrome est en train de changer. À l’heure actuelle, l’ouverture d’un nouvel onglet présente quelques suggestions pour des sites à visiter. Désormais, nous pourrions retrouver une liste personnalisée de pages, d’articles, et de suggestions qui permettront de s’améliorer au fil du temps, a déclaré Google — sur la base des préférences comme l’équipe sportive et les sites Web préférés.La nouvelle itération de l’économiseur de données est d’ores et déjà disponible sur toutes les versions de Chrome, précise Google. Les téléchargements hors ligne et la nouvelle version de la page d’accueil d’un nouvel onglet » arriveront un peu plus tard — ils seront disponibles dans la version bêta de Chrome avant la version finale.Les annonces Chrome faisaient partie d’un événement de Google en Inde axé sur la connectivité. Les autres annonces concernant YouTube Go, un client YouTube allégé et optimisé pour les connexions Internet instables, ou encore Google Station, une plate-forme qui permet aux partenaires de déployer et monétiser des hot spots Wi-Fi publics. Enfin, une mise à jour du Google Play Store améliore des vitesses de téléchargement.

Oubliez le Surface Phone, le Surface AIO, la Surface Pro 5 ou encore le Surface Book 2 ! Alors que la gamme de périphériques Surface est extrêmement populaire de nos jours, pourquoi Microsoft ne voudrait pas étendre celle-ci au-delà des tablettes amovibles ? C’est ce que l’on pourrait voir dans les mois à venir, puisqu’un clavier connu sous la marque Surface a fait son apparition sur la toile.Cette spéculation provient d’une mention repérée par WinFuture sur le site Web Bluetooth SIG. Le listing présente un clavier Surface Ergonomic Keyboard qui va évidemment être un périphérique sans fil connecté par la technologie Bluetooth LE 4.2.

Les commentaires sont fermés.