Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

http://www.akkusmarkt.com - Page 3

  • Batterie Samsung AA-PBOTC4R www.magasinbatterie.com

    Et, selon un document accidentellement publié sur le site Web de l’entreprise, c’est un smartphone avec un écran tactile à haute résolution, un processeur Qualcomm Snapdragon 820, 4 Go de mémoire vive (RAM) et un port USB Type-C que nous allons voir. Autrement dit, le futur BlackBerry DTK60 pourrait être un nouveau puissant smartphone.Depuis, le document a été supprimé, mais The Next Web a relayé la plupart des détails importants sur le prochain BlackBerry DTK60.Alors que le nom pourrait suggérer que le nouveau téléphone sera une version améliorée du DTEK50, un smartphone de milieu de gamme vendu un peu plus de 300 euros, sa fiche technique indique qu’il sera beaucoup plus puissant, mais probablement plus cher.Parmi les spécifications évoquées, le BlackBerry DTK60 disposerait d’un écran de 5,5 pouces d’une résolution Quad HD (2 560 x 1 440 pixels), d’un processeur Snapdragon 820, de 4 Go de mémoire vive et de 32 Go de stockage interne. Sous le capot, on retrouverait une batterie d’une capacité de 3 000 mAh, et compatible avec la norme de charge rapide de Qualcomm, Quick Charge 3.0. Il serait également doté d’un connecteur USB 2.0 Type-C et d’un capteur d’empreintes digitales.

    Pour la partie photo, le smartphone incrusterait une caméra de 21 mégapixels à l’arrière avec autofocus et détection de phase, et offrirait un enregistrement vidéo 4K à 30fps. À l’avant, on retrouverait une caméra de 8 mégapixels.Tout compte fait, le téléphone dispose d’un écran d’une plus haute résolution que le DTEK50, un processeur plus rapide, plus de mémoire et de stockage, une batterie plus grande, et des caméras d’une meilleure résolution.Cependant, comme le DTEK50, le futur DTEK60 est un smartphone qui disposera que d’un écran tactile (pas de clavier physique), et il sera probablement livré avec Android 6.0 Marshmallow, et la suite d’applications de BlackBerry.Après une année de spéculation, Snapchat a enfin dévoilé son premier dispositif physique. Spectacles », comme Snapchat qui les a nommés, est une paire de lunettes de soleil capable d’enregistrer de la vidéo. Ces dernières sont attendues pour être lancées cet automne.

    Parallèlement à ce nouveau produit, la société a opéré une opération de rebranding de l’entreprise elle-même, maintenant connue sous Snap Inc. La décision de se renommer reflète l’expansion de l’entreprise au-delà de son application phare, a déclaré son PDG, Evan Spiegel, au Wall Street Journal.Contrairement aux rumeurs qui ont circulé autour du produit, Spectacles ne sont pas des lunettes de réalité augmentée. Au lieu de cela, Snap Inc. offre une expérience d’enregistrement vidéo, tout en laissant de côté votre smartphone. Outre la liberté, cela vous donne la souplesse nécessaire pour enregistrer rapidement votre environnement dans un court snap », qui a fait la renommée de la société.Spiegel a dévoilé ses Spectacles comme des lunettes ayant un certain style. Celles-ci arriveront en trois coloris — noir, bleu et rouge/orange vif (corail). À en juger par les images dans WSJ Magazine, les caméras sont logées dans les branches. En tapotant dessus, vous allez enregistrer une courte vidéo de 10 secondes. L’appareil photo dispose d’un objectif grand-angle de 115 degrés, ce qui est plus large qu’un traditionnel smartphone. Cela permet aux utilisateurs de partager facilement leurs vidéos avec un effet plus naturel. Néanmoins, la société n’a pas confirmé si l’application Snapchat serait une condition préalable au téléversement de la vidéo.

    Les lunettes Spectacles coûteront 129,99 dollars quand elles sortiront. Est-ce que des modèles hommes/femmes seront commercialisés restent une énigme.Est-ce que les Spectacles vont se révéler être un accessoire de mode ultime cet automne ? Cela reste à voir ! Mais, nul doute que les jeunes vont apprécier cet accessoire !Nous savons déjà que Google a planifié un événement majeur le 4 octobre prochain, mais nous ne savons pas exactement ce que l’entreprise va annoncer. De toute évidence, nous devrions voir de nouveaux smartphones, probablement commercialisés sous la marque Pixel, mais les dernières rumeurs pointent vers d’autres appareils annoncés lors de l’événement.Un d’entre eux est le Chromecast Ultra, qui devrait être le successeur des francs succès du Chromecast et du Chromecast Audio, selon deux sources anonymes évoquant le sujet à Android Police.

    Le Chromecast Ultra se vanterait d’offrir un support au contenu 4K et HDR au populaire dispositif de streaming multimédia. Mais, ces nouvelles caractéristiques ont un coût. En effet, le Chromecast Ultra va coûter le double de ce que le Chromecast coûte actuellement.À 69 dollars, le Chromecast Ultra semble beaucoup moins abordable que les 39 euros réclamés pour le Chromecast actuel. Néanmoins, quand on voit le prix des autres dispositifs qui offrent un support à la 4K et au mode HDR, c’est en fait pas mal. Par exemple, à la fois la Xbox One S et la PlayStation 4 Pro offrent un support au contenu 4K et HDR, mais vous aurez à débourser pas moins de 300 euros pour chaque console. La NVIDIA Shield prend également en charge le contenu 4K et HDR, mais coûte 199 euros. Alors, 69 dollars ne semble pas trop déraisonnable ?

    Google va très probablement continuer à vendre le Chromecast 1080p puisque tout le monde ne dispose pas d’un téléviseur 4K. Reste à savoir comment le Chromecast Ultra va se comporter face à des dispositifs Android TV bon marché comme la Xiaomi Mi Box. Rendez-vous le 4 octobre.événement de Google prévu le 4 octobre risque d’être très excitant. En effet, cette année le géant de la recherche a prévu de révéler beaucoup plus de choses que par le passé. Évidemment, comme vous pouvez vous en douter, les rumeurs s’en donnent à cœur joie, et nous voyons maintenant ce qui semble être une image officielle du Google Pixel provenant de VentureBeat.La publication indique également que le Pixel et son grand frère, le Pixel XL, seront dévoilés lors de l’événement du 4 octobre — une hypothèse qui avait déjà été tout sauf confirmée.

    Le dispositif que nous voyons dans l’image devrait être le Pixel, et non pas le plus grand modèle, le Pixel XL. C’est un appareil très minimaliste qui semble assez modeste. Ce dernier serait conçu par HTC. Les biseaux semblent un peu grands, et les boutons semblent être positionnés sur le côté droit de l’appareil avec un bouton d’alimentation à cheval au-dessus des boutons de volume.Google Pixel : un design très minimalisteGoogle Pixel : un design très minimaliste L’image confirme également que le Pixel aura un nouveau lanceur avec une barre de recherche Google que l’on va glisser de la gauche vers la droite, plutôt qu’elle soit fixe en haut de l’écran. De plus, nous n’aurons pas de bouton dédié pour le tiroir d’applications. Au lieu de cela, vous allez là aussi faire glisser la petite flèche visible sur l’écran d’accueil pour afficher toutes vos applications. Le bouton d’accueil a également été repensé comme un cercle plein à l’intérieur d’un cercle plus grand.

    De ce que l’on a entendu jusqu’ici, le smartphone aurait un écran de 5 pouces d’une résolution 1080p (1 920 x 1 080 pixels), un processeur quadricœur cadencé à 2,0 GHz et couplé à 4 Go de mémoire vive (RAM) et 32 Go de stockage interne. À l’arrière, on retrouverait une caméra de 12 mégapixels, et un capteur d’empreintes digitales. Enfin, un capteur de 8 mégapixels serait incrusté en façade. Le plus grand des deux modèles, le Pixel XL, est censé partager la plupart de ces spécifications, mais avec un écran Quad HD de 5,5 pouces et une batterie d’une capacité de 3 450 mAh, contre 2 770 mAh dans le Pixel.Malheureusement, les nouveaux smartphones de Google n’ont pas un design révolutionnaire, et ne seront pas aussi élégants que le Galaxy S7 edge de Samsung. Mais, la gamme Pixel pourrait ouvrir la voie à une nouvelle ère de la réalité virtuelle avec le support de la plate-forme Daydream de Google.

    Selon les rumeurs, ce petit appareil devrait être commercialisé à partir de 649 dollars, ce qui placerait les smartphones Pixel dans une gamme de prix nettement plus élevé que la marque Nexus jusqu’ici — la marque serait apparemment abandonnée.En mai dernier, des rumeurs ont rapporté qu’Apple a travaillé sur une enceinte alimentée par Siri, et semblable au Amazon Echo. Néanmoins, nous ne connaissions pas beaucoup de choses le concernant à l’époque, et l’entreprise n’a toujours fait aucune annonce concernant un tel produit. Mais, il semble que le dispositif semble devenir plus qu’un projet de laboratoire, puisque la société testerait le produit dans le monde réel, selon Bloomberg.Apple aurait travaillé sur le projet depuis plus de deux ans, et elle a finalement déplacé la recherche et le développement dans une phase de prototypage, selon les sources anonymes de Bloomberg. Le dispositif est encore loin d’être terminé, et il pourrait encore être un tas de ferraille. Mais, la fonctionnalité actuelle serait très semblable au Amazon Echo, ce qui permet notamment à l’utilisateur de contrôler par la voix des objets connectés de domotique.

    Néanmoins, cela ne signifie pas que le dispositif est un simple clone : Apple vise à inclure un microphone et une technologie de haut-parleur plus avancée, ce qui lui donne une longueur d’avance sur la concurrence. Comme indiqué précédemment, certains des prototypes comprennent également des capteurs de reconnaissance faciale. En plus de toute nouvelle fonctionnalité, le dispositif est prévu d’inclure la plupart des fonctionnalités actuellement disponibles depuis Siri sur iOS et macOS.Apple prêt à concurrencer le Amazon Echo et le Google HomeApple prêt à concurrencer le Amazon Echo et le Google Home Tas de ferraille ou projet prêt pour 2017 ?Ces prototypes ne sont pas seulement à l’essai dans les bureaux d’Apple, selon les sources. Les ingénieurs testent des prototypes dans leurs maisons, ce qui est logique étant donné l’ensemble des fonctionnalités axées sur la maison connectée. Reste à savoir comment les constructeurs tiers vont communiquer avec ce nouvel appareil. L’ouverture de plate-forme Siri est la clé. Sachant qu’Apple a en effet ouvert Siri aux développeurs tiers à la WWDC de cette année, les cas d’utilisation sont actuellement assez limités.

  • Akku Asus a31-k52 www.akkukaufen.com

    Google hat mit Android 8.0 Oreo eine auf den ersten Blick eher unspektakuläre neue Hauptversion seines Mobil-Betriebssystems entwickelt. Wer sich die Feature-Liste allerdings im Detail ansieht, wird schnell feststellen, dass der Konzern insbesondere unter der Oberfläche viele Optimierungen und Anpassungen vorgenommen hat, die zu einem bessern Nutzererlebnis beitragen sollten. Dazu gehört etwa eine weitere Reduzierung der erlaubten Hintergrundaktivitäten von Apps, was laut Google zu längerer Akkulaufzeit führt. Des Weiteren bietet Oreo beispielsweise höhere Sicherheit, ein dezent überarbeitetes Benachrichtigungssystem und eine kürze Boot-Zeit.
    Google hat gestern Abend parallel zu einer in den USA bestens mitzuverfolgenden Sonnenfinsternis ganz offiziell die nächste Android-Ausgabe „Android 8.0 Oreo“ präsentiert. Damit endeten die seit rund fünf Monaten anhaltenden Spekulationen, wie genau denn nun der Internetgigant die diesjährige Hauptversion seines Mobil-Betriebssystems nennen wird. Nach insgesamt vier Developer Previews, zu deren Test seit Mai auch Privatnutzer mit einem der aktuelleren Pixel- beziehungsweise Nexus-Geräte eingeladen waren, gibt es inhaltlich nichts wirklich Neues über Android 8.0 Oreo zu berichten, aber Google hebt auf seinem Firmenblog ein paar der Features noch einmal besonders hervor.

    Warum genau sich Google so lange Zeit gelassen hat, um den offiziellen Kosenamen von Android 8.0 zu benennen, ist nicht bekannt. Sehr wahrscheinlich wird es aber von marketing-strategischen Gründen abgesehen auch mit der Ausarbeitung der Details zur Kooperation mit dem Lebensmittelkonzern Mondelēz International, die die „Oreo“ Kekse herstellen, zu tun gehabt haben.
    Android 8.0 Oreo wird von Google im offiziellen Blog-Beitrag als „smarteste, schnellste, leistungsfähigste und süßeste“ Android-Version aller Zeiten beworben. Passend dazu wird die ebenfalls frisch enthüllte Android-Figur im Oreo-Look als Superheld(in) illustriert. Konkret gehören laut dem US-Unternehmen die folgenden Verbesserungen und Neuerungen mit zu den wichtigsten Features der diesjährigen Android-Ausgabe:

    Die diesjährige Android-Hauptversion hat noch mehr Neues zu bieten als diese aufgeführten Features, darunter diverse Anpassungen im Kern, die unter anderem dazu beitragen sollen, dass Smartphone-Hersteller (sofern sie das wollen) auch ältere oder weniger prestigeträchtige Geräte noch mit Updates versorgen können, insgesamt Android-Aktualisierungen zügiger bereitgestellt werden und Bluetooth-Verbindungen zuverlässiger funktionieren. Weitere Einzelheiten zu Android 8.0 lassen sich auf diese Google-Webseite in Erfahrung bringen. Google stellt den Quellcode von Android 8.0 Oreo ab sofort über das Android Open Source Project zum Download bereit, was mitunter bedeutet, dass Gerätehersteller spätestens jetzt mit der Entwicklung ihrer eigenen OS-Updates beginnen können. Darüber hinaus erhalten Googles Smartphones Pixel, Pixel XL, Nexus 5X und 6P sowie das Google-Tablet Pixel C und die Android TV Set-Top-Box Nexus Player nun Zug um Zug die neue Android-Ausgabe als OTA-Update. Laut offiziellen Angaben sollen all diese Geräte im Laufe der kommenden Wochen versorgt werden. Registrierte Teilnehmer am Android Beta Programm, die zuvor bereits die Android O Developer Preview nutzten, bekommen das OTA-Update allerdings umgehend.
    Im offiziellen Blog-Beitrag erwähnt Google schließlich auch noch einige Hersteller namentlich, mit denen das Unternehmen eng zusammengearbeitet will, um bis zum Ende dieses Jahres sowohl Upgrades für bestehende Modelle als auch den Marktstart brandneuer Geräte mit Android 8.0 Oreo zu gewährleisten. Dies sind: Essential, General Mobile, HMD Global (Home of Nokia Phones), Huawei, HTC, Kyocera, LG, Motorola, Samsung, Sharp und Sony.

    Intel hat heute ganz offiziell den Startschuss für seine 8. Core Prozessor Generation gegeben. Die ersten Prozessoren aus dieser neuen CPU-Familie, die in Kürze auf dem Markt verfügbar sein werden, sind erwartungsgemäß allerdings "nur" vier U-Serie-Chips für Notebooks, Convertibles und 2-in-1s, die seit längerem unter dem Codenamen „Kaby Lake Refresh“ durch die Gerüchteküche geisterten. Für PC-Enthusiasten wird der US-Chiphersteller etwas später in diesem Jahr dann aber auch deutlich leistungsfähigere Desktop-CPUs der S-Serie in den Handel bringen, die unter dem Codenamen "Coffee Lake" bekannt sind.

    Wie es inoffizielle Berichte der vergangenen Wochen bereits nahelegten, wird Intel innerhalb der 8. Core Prozessor Generation tatsächlich die drei im Detail voneinander abweichenden CPU-Architekturen Kaby Lake Refresh, Coffee Lake und auch Cannon Lake vereinen. Abgesehen von den vier heute angekündigten U-Serie-Modellen liegen im Augenblick aber zu anderen CPUs kaum offizielle Angaben vor. Klar ist unter anderem, dass die zwei noch in diesem Jahr erscheinenden Chip-Reihen Kaby Lake Refresh und Coffee Lake im 14 nm+ beziehungsweise im 14 nm++ Verfahren, die Cannon Lake CPUs hingegen Anfang 2018 im 10 nm Prozess produziert werden.

    Intel wird heute ab 17 Uhr einen Live-Stream über Facebook übertragen, während dem es eventuell auch zu den bislang zumindest von offizieller Seite her kaum besprochenen CPUs Neues zu erfahren gibt. Allen voran dürfte das Unternehmen aber Notebooks oder ähnliche Mobil-PCs mit den angekündigten U-Serie Chips (Kaby Lake Refresh) zeigen. Diese tragen die Bezeichnungen Core i7-8650U, Core i7-8550U, Core i5-8350U sowie Core i5-8250U und vereinen erstmals in Intels Historie die Eigenschaften 15 Watt TDP (Thermal Design Power) plus vier echte Kerne in sich. Zusätzlich unterstützen alle vier neuen Prozessoren Hyper-Threading, können also maximal 8 Threads parallel verarbeiten.

    Die ersten U-Serie-Modelle der 8. Core Generation warten laut Intel mit derselben integrierten GT2-Grafikeinheit mit 24 Recheneinheiten auf wie die Vorgängermodelle der 7. Core Generation. Intel nennt die GPU nun aber nicht mehr HD, sondern UHD Graphics 620, welche weiterhin Videoformate wie HEVC und VP9 zur effizienten Wiedergabe von Videos mit bis zu 3840 × 2160 Pixeln plus HDMI 2.0 / HDCP 2.2 unterstützt. Neben der Kernanzahl unterscheiden sich die neuen US-Serie-CPUs zu ihren Vorgängern durch einen um 100 Megahertz niedrigeren Basistakt, was offenbar nötig ist, um das Energiebudget von 15 Watt nicht zu sprengen. Dafür gibt Intel jedoch deutlich höhere maximale Turbo-Taktraten an.

    Zu den wichtigen Eigenschaften der Kaby Lake Refresh CPUs gehört auch ein L3-Cache, der aufgrund der höheren Kernzahl größer ausfällt als bei den direkten Vorgängern der Kaby Lake U-Serie. In Sachen RAM-Unterstützung lassen sich die neuen CPUs entweder weiterhin mit bis zu LPDDR3-1866 Modulen, oder aber nun auch mit bis zu DDR4-2400 Speicher einsetzen. Die zusätzlichen zwei Kerne, höhere Turbo-Taktraten und ein ganz allgemein weiter optimierter Herstellungsprozess sollen laut Intel zu Leistungssteigerungen von bis zu 40 Prozent im Vergleich zu U-Serie-Modellen der 7. Core-Generation führen. Die ersten Notebooks und Convertibles von namhaften PC-Herstellern mit den genannten Core Prozessoren der 8. Generation werden Intels Aussagen nach im September auf den Markt kommen. Mit den Coffee Lake Chips der S-Reihe für Desktop-PCs ist hingegen etwas später in diesem Jahr zu rechnen. Intel hat sich wie erwähnt zu diesen noch nicht geäußert, jedoch kurioser Weise bereits Bilder der Verpackungen der kommenden Core i7 und Core i5 Desktop-CPUs veröffentlicht. Diese bestätigen unter anderem die Gerüchte der letzten Wochen, wonach die Prozessoren bis zu sechs echte Kerne beziehungsweise Unterstützung für bis zu 12 Threads bieten werden. Besonders wichtig für aufrüstwillige Intel-Nutzer dürfte zudem der Hinweis auf den Schachteln sein, dass für den Einsatz der CPUs zwingend ein Mainboard mit neuem Chipsatz der 300er-Serie nötig sein wird. Aktuelle Boards mit beispielsweise Z270-Chipsatz können somit nicht weiterverwendet werden.
    Der Marktstart der im brandneuen 10nm Verfahren produzierten Cannon Lake Chips wird erst im nächsten Jahr über die Bühne gehen. Auch hierzu müssen die näheren Einzelheiten folgen. Vor wenigen Tagen hatte Intel außerdem einen ganz knapp bemessenen Ausblick auf die darauf folgende Generation der Core-Prozessoren gegeben. Diese derzeit nur als Ice Lake bezeichneten CPUs sollen den drei genannten Baureihen irgendwann in den nächsten Jahren nachfolgen und dann im 10nm+ Verfahren produziert werden.
    Huawei hat in diesem Jahr nicht bis zur IFA in Berlin gewartet, um ein neues Smartphone der Nova-Reihe anzukündigen. Mit dem Nova 2 präsentiert der chinesische Hersteller nun ein Android-Gerät der gehobenen Mittelklasse, welches ab Ende August zum Preis von knapp 400 Euro hierzulande erhältlich sein wird. Ausstattungshighlights der Neuvorstellung sind eine 20 Megapixel Frontkamera für Selfies sowie ein Dual-Kamera-System auf der Rückseite.

  • Batterie Dell 07FJ92 www.magasinbatterie.com

    Pour les joueurs plus modernes, adeptes du mobile, la société développe également un adorable accessoire de support en aluminium qui n’est autre qu’une miniature de l’Apple II pour poser votre smartphone ou votre tablette. Cependant, il s’agira d’une édition limitée, puisque 8Bitdo ne produira que 1 976 unités.Si vous voulez mettre la main (ou plutôt vos pouces) sur cette manette, vous devez être patient. La manette AP40 est actuellement vendue à travers une campagne Kickstarter. La société chinoise souhaite recueillir 125 000 dollars pour atteindre ses objectifs de production.Plex pourrait avoir des racines avec XBMC, qui a été principalement utilisé par les plus technophiles. Mais, au cours des dernières années, il est devenu de plus en plus convivial. Cela a notamment été le cas récemment avec l’ajout de la fonctionnalité DVR au Plex Media Server. Maintenant, l’entreprise a pour objectif de rendre ses produits encore plus faciles à utiliser avec son dernier ajout : Plex Cloud.

    Comme son nom le laisse entendre, Plex Cloud est essentiellement Plex Media Server, mais au lieu de fonctionner sur un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable, il fonctionne dans le cloud. Pour ce faire, Plex a établi un partenariat avec Amazon, qui fournit la puissance derrière le serveur cloud. Cela rend pour la configuration beaucoup plus facile, et élimine le besoin d’un ordinateur (ou NAS) constamment allumé dans votre maison.Bien que je ne l’ai pas encore testé, Plex indique que la configuration est simplifiée au point que l’installation peut se faire en un seul clic. La puissante capacité de transcodage de Plex Media Server est même incluse, ce qui est excellent pour un service sur le cloud.Avec une telle solution, votre facture d’électricité ne va pas être impactée, et vous n’avez pas à vous soucier de votre constante diminution d’espace disque. Toutes les caractéristiques d’une installation de Plex Media Server sont disponibles, mais actuellement quelques fonctionnalités comme le téléversement automatique d’une caméra, ou la synchronisation hors ligne ne sont pas disponibles. Plex rapporte travaillé sur ces caractéristiques, qui se retrouveront prochainement dans Plex Cloud.

    Plex Cloud allie le meilleur de Plex Media Server et du cloud d'AmazonPlex Cloud allie le meilleur de Plex Media Server et de Amazon Drive Plex Cloud vous coûtera 100 dollars par an Évidemment, ce service arrive avec un prix. Avec Plex Cloud, vous n’aurez pas à vous soucier de la maintenance du matériel, mais le stockage sur le cloud n’est pas gratuit. Plex Cloud utilise Amazon Drive, qui coûte 60 dollars par an pour un stockage illimité. Vous aurez également besoin d’un abonnement Plex Pass, qui coûte 5 dollars par mois, ou 40 dollars par ans. Mais, vous pouvez aussi opter pour un abonnement à vie pour 150 dollars. Vous voulez Plex avec votre compte Google Drive ou votre compte Microsoft OneDrive ? Malheureusement, vous pourriez attendre quelques mois. Dans une déclaration, Plex a déclaré : nous allons continuer à évaluer l’ajout du support pour d’autres fournisseurs de stockage sur le cloud au fil du temps ».

    Plex Cloud est actuellement en version bêta sur invitation seulement, donc si vous avez un Plex Pass, et que vous voulez jeter un œil à la nouvelle fonctionnalité, rendez-vous ici, et inscrivez-vous.Même si le lancement du Galaxy S8 de Samsung est encore lointain, cela n’empêche pas les fuites. Aujourd’hui, une source nous en dit un peu plus sur les spécifications du smartphone, et le potentiel prix de celui-ci.La fuite, si elle est exacte, indique que le smartphone sera très impressionnant. Le Galaxy S8 disposerait d’un processeur Snapdragon de Qualcomm cadencé à 3,2 GHz, probablement le Snapdragon 830, et 6 Go de mémoire vive (RAM).L’écran quant à lui serait de 5,2 pouces avec une résolution de 4 096 x 2 160 pixels (contre 2 560 x 1 440 pixels sur le Galaxy S7). Et, le S8 va apparemment avoir une caméra arrière de 30 mégapixels avec un stabilisateur d’image optique, et une caméra frontale de 9 mégapixels. Enfin, sous le capot serait logée une monstrueuse batterie compatible avec la recharge rapide et sans fil, d’une capacité de 4 200 mAh, qui relègue au second plan la capacité de l’actuelle batterie du S7 — bien que les composants plus puissants vont demander plus de puissance.

    Il est également spéculé que le smartphone disposera d’un capteur d’empreintes digitales et d’un scanner d’iris, d’un mini-projecteur, et des capacités de stockage de 64 ou 128 Go, extensibles par une carte micro SD.Alors que beaucoup de ces spécifications et caractéristiques sont crédibles, il y en a d’autres qui sont discutables. Avec la plupart des fabricants, y compris Samsung, n’optant pas pour une course aux mégapixels, une caméra de 30 mégapixels semble peu probable, et va à l’encontre des précédentes rumeurs d’un double capteur de 12 ou 13 mégapixels.Un mini-projecteur semble également une inclusion peu probable, bien que Samsung aime bourrer ses téléphones de nombreuses caractéristiques. C’est donc possible. Pourtant, il est nécessaire de prendre avec des pincettes ces déclarations, qui ont été affichées sur Weibo, et repérées par les Tech Updates.Si elle est exacte, alors on peut attendre à ce que le Galaxy S8 arrive en noir, bleu, or et blanc en avril 2017 — il y a de fortes chances que le Galaxy S8 soit annoncé à la fin du mois de février au MWC 2017.

    Le prix sera apparemment de 850 dollars. Si ce dernier est exact, il sera plus élevé que celui du Galaxy S7 lors de son lancement. Mais si le S8 a vraiment ces caractéristiques, alors le prix pourrait se justifier.Microsoft a déjà exprimé un certain intérêt pour pousser Office dans votre voiture, et il semble que ça va continuer après un partenariat conclu avec l’Alliance Renault-Nissan. Cette alliance stratégique nouvellement formée, annoncée lors de la Ignite 2016, verra Microsoft aider le constructeur automobile Renault-Nissan à développer davantage de services connectés, en particulier grâce à l’utilisation de services de cloud Azure.Les deux entités cherchent à fournir aux consommateurs une connexion constante de leur environnement de travail, de divertissement, des réseaux sociaux, et plus, tout en étant assises dans une voiture.

    Quel est réellement le but de ce nouveau partenariat ? Le communiqué de presse conjoint des deux sociétés note que ce dernier va aider le développement des technologies de demain qui feront progresser les expériences de conduite connectée dans le monde ». En effet, ce dernier va permettre aux clients de personnaliser et de protéger leurs paramètres, d’améliorer la productivité, de permettre les mises à jour en temps réel, d’aider les clients à garder le contact, de contrôler le véhicule à distance, de protéger le véhicule ou encore d’améliorer l’expérience véhicule.Grâce à la plate-forme de cloud Azure, les automobilistes seront en mesure de personnaliser leurs paramètres avant de les stocker dans le cloud. Cela signifie que ces paramètres peuvent être transférés d’une voiture à une autre, ou dédiés à une voiture spécifique, tout comme le verrouillage des paramètres à un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable. Cela est censé rendre l’expérience de conduite plus personnelle ».

    Microsoft et Renault-Nissan main dans la main pour la voiture connectée de demainMicrosoft et Renault-Nissan main dans la main pour la voiture connectée de demain Une nouvelle ère dans la voiture connectéeIl convient de noter que Microsoft travaille avec les constructeurs automobiles pour étendre la portée d’Office, et de son logiciel de productivité à l’intérieur de la voiture. À court terme, c’est un processus logique de fournir aux conducteurs des suggestions sur les destinations et les appels téléphoniques pour faire en fonction de leur agenda — Microsoft a déjà des fonctionnalités comme celles-ci dans un partenariat similaire avec Mercedes. À long terme, cette alliance va ouvrir la voie à de futurs scénarios, où les conducteurs seront plus enclins à utiliser l’écosystème de la firme de Redmond.Un autre point clé est que Nissan-Renault exprime son intention de mettre à jour à l’avenir le logiciel embarqué dans la voiture par la technologie OTA (over the air), ce qui est semblable à la façon dont Tesla gère les mises à jour dans sa propre voiture connectée. Cela est susceptible de devenir la nouvelle norme sur le marché de l’automobile, surtout si Tesla arrive à devenir un constructeur automobile commercialisant des millions de véhicules par an.

    L’alliance veut ainsi développer des technologies et des options de connectivité qui mèneront d’ici 2020 au lancement de plus de 10 véhicules équipés de fonctions de conduite autonome et de services permettant d’utiliser au mieux le temps libre passé à bord.Comme prévu, Xiaomi vient d’annoncer ces nouveaux smartphones phares, le Mi 5s et le Mi 5s Plus. Comme les rumeurs le laissaient sous-entendre ces dernières semaines, ils sont très semblables, sauf pour la taille de l’écran et la caméra.Évoquons le Mi 5s en premier. Le successeur du Mi 5 dispose d’un châssis métallique conçu avec des bords courbés, et des lignes d’antenne visibles en haut et en bas de l’arrière du smartphone. Il dispose d’un écran IPS de 5,15 pouces d’une résolution full HD, soit 1 920 x 1 080 pixels, qui offrirait une luminosité maximale de 600 nits, et un rapport de contraste de 1500:1. Le smartphone est alimenté par le processeur Qualcomm Snapdragon 821, et est disponible avec soit 3 ou 4 Go de mémoire vive (RAM), en fonction du modèle choisi.

    Deux options de stockage sont offertes : 64 et 128 Go. Comme sur le Mi 5, Xiaomi utilise la mémoire rapide interne UFS 2.0 sur les Mi 5s et les Mi 5s Plus. Les caractéristiques de connectivité comprennent du Wi-Fi bibande MU-MIMO, du NFC, du Bluetooth 4.2 Low Energy, et de la 4 G LTE. Nous retrouvons également un port USB Type-C sur la tranche inférieure. La capacité de la batterie est passée de 3 000 mAh sur le Mi 5 à 3 200 mAh sur le Mi 5s, avec un support pour la technologie de charge rapide de Qualcomm, Quick Charge 3.0. Le Mi 5s est également livré avec un nouveau capteur d’empreintes digitales à ultrasons en façade, qui devrait directement balayer votre empreinte et l’identifier en seulement une fraction de seconde.La caméra arrière sur le Mi 5s utilise un capteur Exmor RS de Sony, le IMX378, avec un autofocus à détection de phase, et une lentille d’une ouverture f/2.0. Selon Xiaomi, la caméra du Mi 5s surpasse celle du nouveau iPhone 7 d’Apple, ainsi que le Galaxy S7 edge de Samsung — si c’est vrai, le rendu doit être impressionnant ! À l’avant, le Mi 5s dispose d’un capteur UltraPixel de 4 mégapixels avec une lentille d’ouverture f/2.0.