Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

http://www.akkusmarkt.com - Page 4

  • Batterie Medion A41-A15 www.magasinbatterie.com

    Le BlackBerry DTEK60 serait un smartphone Android avec un écran tactile AMOLED de 5,5 pouces offrant une résolution Quad HD, soit 2 560 x 1 440 pixels, d’un processeur Snapdragon 820 de Qualcomm, de 4 Go de mémoire vive (RAM) et de 32 Go de stockage. Bien que les spécifications semblent très intéressantes, ces dernières sont ce que l’on retrouvait sur un smartphone haut de gamme en début d’année, et non en fin d’année. Autrement dit, son lancement pourrait être un peu tardif pour attirer les foules.BlackBerry n’a effectivement pas encore annoncé le dispositif, bien que celui-ci se soit brièvement montré sur le site Web de l’entreprise, et est récemment passé par la FCC. Maintenant, les gens de WinFuture ont posté quelques photos nous montrant à quoi le smartphone va ressembler, tout en glissant une date de lancement et un prix.Le BlackBerry DTEK60 serait lancé le 11 octobre pour 699 dollars canadiens, soit environ 470 euros. Si cela rend le DTEK60 sensiblement plus cher que le DTEK50 vendu 340 euros, ce téléphone dispose néanmoins d’un écran plus grand et d’une plus haute résolution, d’un processeur plus rapide, davantage de mémoire vive (RAM), et d’autres caractéristiques haut de gamme qui aident à justifier le prix.

    Cependant, si ces nouvelles photos sont exactes, il semble que les deux téléphones ont des conceptions similaires, bien que le placement de la caméra arrière soit différent, et que le DTEK60 dispose d’un écran plus grand.D’autres caractéristiques du DTEK60 comprennent une batterie d’une capacité de 3 000 mA compatible avec la charge rapide de Qualcomm, Quick Charge 3.0, une caméra arrière de 21 mégapixels, une caméra frontale de 8 mégapixels et d’un port USB 2.0 Type-C.Le dispositif serait donc un smartphone phare avec de telles caractéristiques, mais il y a déjà une concurrence tellement accrue dans notre pays, ne serait-ce qu’avec le Honor 8, que ce BlackBerry DTEK60 a peu de chance de convaincre.Le S Pen est l’une des caractéristiques qui définit la gamme de phablettes de Samsung. Il permet également de démarquer celle-ci de la plupart des concurrents. Pour ce faire, il vous donne de nouvelles façons d’interagir avec le téléphone, vous permettant d’esquisser et d’écrire à main levée. Mais, les futures versions pourraient aller plus loin, et ajouter des compétences audio à travers un haut-parleur intégré.Un brevet, déposé en mars 2016 et relayé par Patently Mobile, montre exactement cela, avec un haut-parleur incrusté dans le haut du stylo, capable de jouer un son.

    Lorsque le S Pen, ou le Galaxy Note Pen comme il est nommé dans les captures, est inséré dans le smartphone, il pourrait même faire office de haut-parleur pour le téléphone.Ce dont le brevet n’explique pas vraiment, est à quoi un haut-parleur peut servir dans un stylet. Mais, les utilisations possibles pourraient inclure la diction des notes que vous venez de prendre, ou fournir une alerte sonore et vous aider à localiser le stylet prochaine fois que vous le perdez dans le canapé.Si le haut-parleur intégré se couple avec le haut-parleur du smartphone, il pourrait également permettre un son audio plus fort sur votre smartphone.Comme toujours dans le cas d’un brevet, il n’y a aucune garantie que celui-ci voit le jour. Et même si nous voyons un stylet avec un haut-parleur à l’avenir, il est peu probable d’arriver avant le Galaxy Note 8. Néanmoins, Samsung semble prête à récupérer le moindre espace libre pour incruster des composants et de la technologie. Espérons qu’il ne prendra pas feu.

  • Batterie Acer Aspire 5745 www.magasinbatterie.com

    « Acceptable Ads Platform aide les éditeurs qui veulent montrer une alternative, et offre une expérience de publicités non intrusive aux utilisateurs ayant des bloqueurs, en leur fournissant un outil qui leur permet de mettre en œuvre de la publicité acceptable par eux-mêmes », explique Till Faida, cofondateur de Adblock Plus, dans un communiqué de presse.Les éditeurs qui utilisent la plate-forme Acceptable Ads seront en mesure de faire glisser et déposer des publicités dites « acceptables » sur leur site en temps réel. Si les utilisateurs ont toujours la possibilité de désactiver cette nouvelle fonctionnalité, ils pourraient bien être vexés et tourner vers d’autres bloqueurs de publicité.La plate-forme APP offrira un mécanisme de rétroaction intégré pour chaque publicité, qui vous permettra de dire si la publicité était super, bonne, mauvaise ou complète désuète », écrit Adblock Plus. L’APP est aujourd’hui lancée en version bêta, et sortira pour le grand public cet automne.

    Alors que l’annonce d’aujourd’hui peut choquer beaucoup, Adblock Plus a depuis ses débuts procédé à une telle politique. Les publicités jugées non intrusives ont été mises dans une liste blanche par la société.Cette « whitelist » a attiré les critiques, car elle a permis aux entreprises comme Google, Microsoft et Taboola de payer pour que leurs publicités apparaissent dans cette liste. Cette méthode laissait penser que Adblock se faisait de l’argent au détriment des utilisateurs.Bien que Adblock Plus reconnaît que les publicités peuvent être un problème, la société travaille avec les éditeurs pour que leurs sites gagnent encore de l’argent malgré l’utilisation de leur extension. « Nous ne haïssons pas toute la publicité, juste le plus odieux », indique Adblock Plus. Adblock Plus a révélé que 83 % de ses utilisateurs conviennent que ce sont seulement les publicités désagréables qu’ils veulent éviter. La société affirme les consommateurs comprennent que le contenu libre doit se faire au détriment de la publicité, et voilà pourquoi elle a lancé la plate-forme Acceptable Ads en premier lieu.

    La toute récente PS4 Pro ne sera dans nos salons avant deux mois, mais cela ne signifie pas que votre vieille PS4 n’a pas encore quelque chose à faire valoir avant de prendre définitivement sa retraite, pour faire place à une nouvelle version de la PS4 (une version plus fine), et donc le modèle Pro, qui offrira notamment le support 4K, indispensable pour la réalité virtuelle.Sony a annoncé que la mise à jour à la version 4.00 du firmware de la PS4 est presque là, ajoutant comme attendu le support HDR à tous les modèles, même ceux achetés quand la console a été lancée, c’est-à-dire en 2013.Après la mise à jour, vous trouverez des options pour activer le mode HDR dans les Paramètres de sortie vidéo de la console, octroyant ainsi une imagerie à grande gamme dynamique pour les jeux et les films pris en charge.Bien que tous les modèles de la PS4 soient capables d’avoir un support au mode HDR, vous aurez toujours besoin d’une télévision compatible HDR pour que la fonctionnalité puisse fonctionner. Il est également intéressant de souligner que la technologie HDR, tout en étant capable de rendre vos jeux plus jolis, n’est pas ce qu’offre une résolution 4K, qui est une caractéristique exclusive à la PS4 Pro — là encore, vous aurez besoin d’un téléviseur à une résolution 4 K.

    Heureusement, la mise à jour 4.00 de la console a encore beaucoup à offrir pour les personnes sans un écran de grande qualité. Outre une interface utilisateur et une organisation des outils du système mis à jour, la mise à jour fournira un flux d’activité de la PS4, des contrôles de la musique, et bien d’autres choses.En outre, une fonctionnalité de transfert rapide de données est ajoutée pour vous aider au portage de vos données vers une autre machine, si vous décidez de passer à une PS4 Pro quand elle arrivera le 10 novembre.D’ici là, et, quels que soient vos goûts, il y a du choix sur le PlayStation Store cette semaine. Les fans de sport pourront se mettre à la démo de FIFA 17, à NHL 17, NBA 2K17, Pro Evolution Soccer 2017 et Everybody’s Tennis. Vous préférez l’action ? Alors ce sera BioShock : The Collection ou le retour de Dead Rising. Enfin, retrouvez cette semaine Don’t Starve Together, Rive etPsycho-Pass : Mandatory Happiness.Voici ce que l’on peut lire dans la description d’Apple sur le bouton principal, celui que l’on retrouve en façade, du nouvel iPhone 7. Alors qu’il y a tout juste une semaine que le dernier flagship de la firme à la pomme croquée a été annoncé, les rumeurs sur le futur smartphone envahissent déjà la toile.

    Suite à la décision plutôt controversée de supprimer la prise casque de 3,5 mm sur ces nouveaux modèles, Apple prévoit de franchir une étape supplémentaire l’année prochaine et de supprimer le bouton principal iconique, rapporte le New York Times.Plus précisément, les sources affirment qu’Apple va concevoir un écran pour son téléphone phare de 2017 qui va prendre la totalité de la façade avant du smartphone, remplaçant ainsi le bouton Home, et le capteur d’empreintes digitales (Touch ID) avec un équivalent virtuel.Bien que ce puisse être surprenant, sachez que cette rumeur a déjà été évoquée à maintes reprises, parmi d’autres spéculations faisant allusion à un écran AMOLED incurvé, et le retour d’un verre à l’arrière, semblable au Galaxy S7 de Samsung. Bien que toutes ces rumeurs doivent encore être confirmées, les sources anonymes pour le Times affirment que le bouton principal pourrait en effet être supprimé pour de bon.

    Considérant que la 10e itération majeure de l’iPhone se rapproche, il sera intéressant de voir si Apple fait un tel choix de design pour célébrer la dixième bougie.La seule question qui reste est : à quoi ressemblera-t-il ? Va-t-il suivre ce que font les constructeurs Android avec des boutons capacitifs ou un capteur d’empreintes digitales incrusté à l’arrière, ou va-t-il offrir quelque chose d’innovant ? Seul le temps nous le dira.Microsoft a publié deux trackers d’activité au cours des dernières années. Mais, il semble que la compagnie n’a pas de plans pour un troisième. Comme le souligne Mary Jo Foley de ZDNet, si le Microsoft Band 2 continue d’être disponible à l’achat, il y a des signes que personne ne travaille sur un Band 3.Foley rapporte de ses sources qu’il n’y aura pas un nouveau Microsoft Band cette année, et elle a entendu dire que Microsoft a dissous le groupe de personnes qui essayaient de pousser Windows 10 sur le Band. Il est donc possible que nous ne voyions pas une mise à jour logicielle majeure pour l’actuelle génération de périphériques.

    Il est encore possible que Microsoft puisse sortir un nouveau firmware pour son Band 2, ou introduire un Band 3 plus tard, mais cela ne semble pas être une priorité pour le moment.Actuellement, le Band 2 est en vente sur le Microsoft Store UK, pour 150 livres (environ 180 euros) — vous ferez une économie de 50 livres en ce moment. Il dispose d’un écran incurvé AMOLED, un capteur optique de fréquence cardiaque, des détecteurs de mouvement, de lumière ambiante, UV, de réponse galvanique de la peau (GSR), et des capteurs de température de la peau ainsi qu’un baromètre et un microphone.Le Microsoft Band 2 offre 2 jours d’autonomie sur une charge, et il peut être couplé par Bluetooth avec les smartphones sous Windows Phone 8.1 ou une version ultérieure, les dispositifs sous iOS 8.1.2 ou une version ultérieure, et enfin sur les périphériques sous Android 4.4 ou une version ultérieure.Aujourd’hui, Microsoft doit faire face à une grosse concurrence sur ce marché, avec des dispositifs beaucoup plus abordables.

    Le lancement de l’iPhone 7 ne sera effectif que ce vendredi, mais cela ne signifie pas qu’une partie du monde n’a pas déjà eu le dispositif en main pour jouer avec. L’embargo sur les tests de l’iPhone 7 est tombé hier soir, et nous nous sommes couchés avec un déluge de premières critiques.Si Apple rapporte qu’elle n’a pas de relation privilégiée avec la presse, cela ne l’empêche pas de fournir à ses « amis » un modèle avant son lancement afin de créer un buzz qu’elle espère positif autour de celui-ci — une pratique que beaucoup de sociétés adoptent dès lors qu’elles s’en donnent les moyens. Telle est la réalité. La nature de la relation d’Apple avec la presse et la façon dont elle traite celle-ci a été merveilleusement résumée par The Register, le jour du lancement de l’iPhone 7.L’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus seront mis en vente le 16 septembre, soit vendredi, mais nous commençons à voir ce que les nouveaux smartphones ont dans le ventre.Normalement, un iPhone qui n’est pas un modèle « S » va être doté d’améliorations majeures. Mais cette année, Apple a essentiellement opté pour le même châssis que l’iPhone 6S avait dans l’iPhone 7, laissant les grosses améliorations à la nouvelle caméra à l’intérieur de l’iPhone 7 Plus uniquement.

    En juillet dernier, nous avons entendu dire que la mise à jour d’anniversaire pour Windows 10, « Anniversary Update », serait déployée progressivement, étape par étape, et arriverait par vagues. La firme de Redmond avait alors mentionné que cela « prendrait un certain temps ». Mais, nous n’avions pas anticipé sur la notion « d’un certain temps ».La déclaration de Dona Sarkar à l’époque ne voulait pas dire que tout le monde n’aura pas la mise à jour durant la première ou la deuxième semaine, mais en fait, que chaque PC recevrait celle-ci en août, voir en septembre pour les plus malchanceux. Mais, certaines personnes ne l’ont pas encore, elles ne l’auront peut-être pas avant fin septembre, voir octobre.Selon de nouveaux détails découverts par ZDNet, Windows 10 Anniversary Update pourrait arriver que début novembre pour ceux qui ne l’ont toujours pas.Dans un e-mail, Microsoft a déclaré : « la mise à jour anniversaire va se télécharger et s’installer par Windows Update. Le téléchargement se fera automatiquement, dès le début du déploiement le 2 août 2016. Ce processus pourra prendre jusqu’à 3 mois pour atteindre tous les utilisateurs… »

  • Akku ASUS K53 www.akkukaufen.com

    Die Installation der iOS 11 Public Beta 1 sollte vielleicht vorrangig von iPad-Nutzern in Erwägung gezogen werden. Für halbwegs moderne Apple-Tablets bringt iOS 11 nämlich eine Vielzahl von Interface-Anpassungen - inklusive eines brandneuen Docks und verbessertem Multitasking - mit. Für das iPhone hält iOS 11 zwar auch einiges bereit, diese Änderungen stechen allerdings weniger hervor, und außerdem verkürzt die Public Beta 1 die Akkulaufzeit der Smartphones von Apple lauten ersten Testern teils deutlich.
    Mac-Nutzer blicken mit der Ankunft von macOS High Sierra in diesem Jahr zumindest visuell keinen bedeutenden Neuerungen entgegen, und auch in Sachen neuer Anwendungen oder Hilfsmittel hält sich Apple diesmal zurück. Dies hat allerdings einen strategischen Grund: Statt seinem Desktop-OS vorschnell weitere Gimmicks zu spendieren, fokussiert sich das Entwicklerteam in Cupertino vielmehr auf das Feintuning und den Einbau von ein paar wenigen, dafür aber bedeutenden Änderungen unter der Oberfläche.
    Die vielleicht wichtigste Neuerung, die Apple somit dank macOS High Sierra auf aktuelle Macs bringt, ist das neue Dateisystem APFS. Dieses ist mittlerweile auf Millionen von modernen iOS-Geräten im Einsatz und wird in diesem Jahr nun auch auf dem Desktop das alte Dateisystem HFS+ ersetzen. Vorteile von AFS sind unter anderem die Unterstützung moderner Verschlüsselungstechnologien und direkt implementierte Optimierungen für schnelle SSDs.

    Weitere dieser hintergründigen Anpassungen, die High Sierra enthält, sind die leistungsfähigere 3D-Grafik-Schnittstelle Metal 2, im System integrierte Unterstützung für externe GPUs und VR-Headsets sowie das neue Bild- beziehungsweise Video-Dateiformat HEIF respektive HEVC. Darüber hinaus in der nächsten macOS-Ausgabe enthalten sind eine neue Version des Browsers Safari, eine verbesserte Fotos-App sowie Verbesserungen für den virtuellen Assistenten Siri.
    Microsoft arbeitete parallel zum Surface Pro 3 an einem weiteren, kleineren Surface-Tablet, dessen Vorstellung wohl zusammen mit dem Pro 3 Mitte 2014 geplant war. Während Microsoft das Pro 3 bekanntlich erfolgreich auf den Markt brachte, war vom Surface Mini jedoch niemals außerhalb Microsofts Entwicklungsabteilung etwas zu sehen. Bis heute. Nachdem die Existenz des mysteriösen Geräts, um das sich einst diverse Gerüchte rankten, in der Vergangenheit von offizieller Seite bestätigt worden war, hat Windows Central nun Fotos davon in die Finger bekommen und veröffentlicht.

    Das Surface Mini war den vorliegenden Informationen nach ein Tablet mit 8 Zoll großem Display, dessen Auflösung 1440 x 1080 Pixel betragen hätte. In dem Gehäuse mit dem für die Surface-Tablets so typischen Kickstand steckten ein Qualcomm Snapdragon 800 Chipsatz, 1 Gigabyte RAM und 32 Gigabyte Flash-Speicher. Die Geräterückseite wies eine Art Gummibeschichtung auf, die wahrscheinlich in mehreren unterschiedlichen Farben ausgeliefert worden wäre. Da das Tablet von einem ARM-Prozessor angetrieben wurde, wäre damals Windows RT als Betriebssystem zum Einsatz gekommen. Genau wie das Surface Pro 3 hätte das Surface Mini allerdings auch den Surface Pen unterstützt.
    Microsoft Gründe für die Einstellung des Surface Mini Projekts kurz vor der Markteinführung sind nicht im Detail überliefert, aber die Beschaffenheit des Geräts allein lässt natürlich Schlussfolgerungen zu. Da sich 2014 schon recht konkret abzeichnete, dass Kunden kein sonderliches Interesse an kleineren (unter 10 Zoll Bildschirmdiagonale) Window-Tablets haben, wollte der Redmonder Konzern vermutlich einfach ein Verkaufsfiasko vermeiden.

    Die Gesamtstrategie Microsofts hinter der Surface-Reihe hat sich in den letzten rund drei Jahren deutlich verändert. So hat sich das Unternehmen bekanntlich dazu entschlossen, die Surface-Familie weg vom reinen Tablet-Geschäft zu führen und darin stattdessen auch andere Premium-PCs anzubieten. Im Herbst 2015 kam das Surface Book hinzu, im Herbst 2016 der All-in-One-PC Surface Studio und vor kurzem erst der Surface Laptop.
    Es gibt neue Hinweise darauf, dass Sony im Rahmen der IFA 2017 in Berlin die Technikwelt überraschen möchte. Im chinesischen sozialen Netzwerk Weibo macht ein Bericht die Runde, demnach der japanische Elektronikkonzern die Vorstellung eines neuen Flaggschiff-Smartphones mit 6 Zoll großem, nahezu randlosem Display plant.

    Der Bildschirm des unbenannten Xperia-Modells soll vom Typ LCD sein und ein Seitenverhältnis von 18:9 aufweisen. Sollten diese neuen Infos korrekt sein, würde sich Sony mit dem kommenden Flaggschiff das erste Mal seit Jahren deutlich von dem bestens bekannten „Omni-Balance“ Design entfernen. Selbst das neueste High-End-Gerät der Xperia-Reihe, das Xperia XZ Premium, geizt nicht mit dicken Balken oberhalb und unterhalb des Touchscreens. Davon abgesehen würde die Neuheit bestens zum aktuellen Trend der Brache passen. Nach Samsungs Galaxy S8 Reihe und dem LG G6 soll schließlich auch das kommende iPhone-Topmodell ein fast randloses Display bieten. Mit weiteren entsprechend ausgestatteten Smartphones ist in den kommenden Monaten sehr wahrscheinlich zu rechnen.
    Der Wahrheitsgrad des Gerüchts über das beschriebene Sony-Modell lässt sich im Moment leider nicht verifizieren. Ein Indiz dafür, dass tatsächlich etwas dran sein könnte, ist jedoch eine knapp zwei Wochen alte Meldung von Japan Display, in der das Konglomerat aus den Display-Sparten von Sony, Toshiba und Hitachi bekannt gab, mit der Produktion eines ersten LCD Smartphone Displays mit besonders schmaler Einfassung und einem Seitenverhältnis von 18:9 begonnen zu haben.
    Sicher ist seit dem heutigen Tag im Übrigen, dass Sony auch im Rahmen der diesjährigen IFA wieder eine große Pressekonferenz abhalten wird. Wie das Unternehmen vermeldete, soll diese am 31. August 2017 um 13.00 Uhr mitteleuropäischer Zeit beginnen. Schon etwas älteren Gerüchten nach könnte Sony in Berlin auch die Vorstellung des Xperia XZ1, XZ1 Compact und des X1 planen.

    Qualcomm hat die nächste Generation seiner Ultraschall-Fingerabdrucksensoren vorgestellt, die die bereits bekannte Snapdragon Sense ID Fingerabdruckerkennung des Unternehmens um neue Features sowie Verbesserungen erweitert. Zu den Neuerungen gehören unter anderem Sensoren, die sich direkt in einem Display einbetten lassen, sowie solche, die bessere Erkennung durch Metall oder Glas bieten. Ebenfalls neu hinzu kommt Gestenerkennung auf dem Sensor sowie die Möglichkeit, mit der Technologie Fingerabruckscans unter Wasser durchzuführen. Des Weiteren soll die integrierte, Ultraschall-basierte Technologie von Qualcomm die erste kommerziell verfügbare Lösung sein, über die sogar Herzschlag und Blutdruck eines Nutzers erkannt und für Authentifizierungszwecke genutzt werden können. Speziell mit Blick auf die Funktionalität des neuen, für die Einbettung in Displays entwickelten Sensors gibt das Unternehmen zu verstehen, dass dieser in der Lage sein wird, Scans durch ein OLED Panel mit einer Dicke von bis zu 1200 Mikrometer durchzuführen.

    Die Fingerabdrucksensoren von Qualcomm werden so entwickelt, dass das Unternehmen sie sowohl als Gesamtlösung zusammen mit seinen Snapdragon Mobile Plattformen anbieten kann, als auch als Einzelprodukt, welches sich bei Bedarf mit Chipsätzen anderer Hersteller kombinieren lässt. Die verbesserten Sensoren für Metall- oder Glasoberflächen sind allerdings nur kompatibel mit den Snapdragon-Plattformen 660 und 630. Die kommenden Sensoren für Displays sowie Glas- und Metalloberflächen eignen sich hingegen für den Einsatz zusammen mit künftigen Snapdragon- und alternativen Plattformen.Für alle neu angekündigten Sensoren gilt, dass Qualcomm sich davon hauptsächlich interessante neue Gerätedesigns erwartet. Bis solche Smartphones im Handel zu finden sind, wird es aber wohl noch eine Weile dauern. Laut offiziellen Angaben werden die Sensoren für Glas und Metall zwar ab sofort an OEMs ausgeliefert, die ersten Geräte damit sind aber nicht vor 2018 zu erwarten. Die für die Einbettung in Displays gedachten Sensoren sollen OEMs gar erst im vierten Quartal 2017 zur Evaluierung bereitgestellt werden.